QUE FAIRE QUAND CA CHAUFFE !

Mot-clefs: Répression
Lieux:

Fiche transmise à l’occasion du prochain G8 en Allemagne, valable dans d’autres situations
QUE FAIRE QUAND CA CHAUFFE !

Fiche transmise à l’occasion du prochain G8 en Allemagne, valable dans d’autres situations

Comment aller a la manif,

Si c'est possible, ne va pas seul à la manif ou pour mener des actions. C'est plus marrant d'être plusieurs et on se sent plus en sécurité. Le mieux c'est d'y aller ensemble et de repartir ensemble.
Pendant la manif, restez en groupe. Porte des fringues confortables et des chaussures pour courir vite (CRS). Prends du papier et crayon pour écrire des détails : heure, endroit etc. Apporte une carte téléphonique et quelques euros sur toi, la police doit normalement, si tu te fais arrêter, te laisser téléphoner 2 fois.
Mais si tu n'as pas de sous ou de carte, ils ne te laisseront pas.
Apporte les médicaments que tu dois prendre.
C'est mieux d'avoir des lunettes que des lentilles.
Laisse chez toi ton agenda, numéros de téléphone etc. Tous les indices peuvent être utilisés par la police.
Quelles que soient tes drogues, ne consomme pas pendant la manif. Réfléchis bien que tu dois toujours avoir la tête sur les épaules et être lucide.
Normalement laisse ton portable chez toi. Sinon garde seulement le numéro de la legalteam. Efface tes textos. Si tu ne téléphones pas enlève ta batterie et ta puce. Il existe malheureusement aujourd'hui des techniques qui donnent la possibilité de t'écouter, ce n'est pas parano !

La legalteam

La plupart du temps il existe une legalteam et leur numéro de téléphone sera dit ou écrit sur un tract avant la manif ou le contre sommet.
La legalteam s'occupe des personnes interpellées ou arrêtées et leur procure un avocat. Si une personne se fait arrêter, il /elle doit informer la legalteam ou bien une autre personne doit le faire pour lui, en donnant le plus de détails possibles
Nom, prénom, où et quand l'arrestation)
Les personnes qui sont relâchées doivent aussi le communiquer à la legalteam.

La charge des CRS

Essayez de ne pas paniquer. S'il n'est pas possible de se défendre faites une chaîne et partez en groupe. Appelle les autres à rester groupés.
Quand il y a des blesses, aides les, ne les laisse pas sur le pavé. Dis le au groupe sanitaire, si c'est possible transporte le avec tes amis vers les secouristes ou a l'hôpital.

Si tu te fais arrêter,

Attire l'attention, si tu es seul, cries ton nom et d'où tu viens pour que d'autres puissent le transmettre à la legalteam. Quand tu remarques qu'il n'est plus possible de t'enfuir, alors sois calme et ne dis plus rien.
Tu as le droit de demander un traducteur mais fais attention, il travaille en général avec les flics. Ce n'est pas ton pote, ok ?

Le transport dans les cars de flics

Parle avec les autres interpellés de leur droits, mais ne dis rien de ce que tu as fais. Ce ne serait pas la première fois que les condés envoient leurs indics.
Fais attention aux autres et montre toi responsable, s'ils sont complètement down avec la situation. Dis leur qu'ils ont des droits mais que maintenant c'est mieux de la fermer. Echangez juste vos noms pour que le premier qui sorte communique avec la legalteam.

Au poste de police,

En face des flics, tu as des droits, tu dois seulement donner ton nom, prénom, date et lieu de naissance, profession et nationalité.
Tu peux aussi refuser de donner ces infos, mais cela donne l'occasion aux flics de te photographier, prendre tes empreintes et te garder pendant 12 h.
Ils peuvent faire tout ça, dis toi bien que tu es chez eux.
Ne dis pas un mot sur tes parents, ton école, ton travail, ne dis plus rien,
No comment !
Apres ton arrestation tu as le droit de téléphoner 2 fois : à la legalteam ou à un avocat. S'ils refusent, dis leur que tu vas porter plainte et emmerde les jusqu'à ce qu'ils te laissent, c'est ton droit. Les mineurs ont aussi le droit de téléphoner à leurs parents. Ce sont les condés qui font le numéro et après ils te passent le tel.
Auprès des mineurs, ils en profitent souvent pour travailler psychologiquement les parents.
Si tu es blessé, demande un toubib et demande lui d'attester par écrit de tes blessures. Surtout ne signe rien !

Pendant l'interrogatoire

Laisse toi pas embobiner par le policier ni le gentil ni le méchant.
Réfléchis bien déjà avant la manif de ce que tu vas faire si tu es arrêté.
Même si les flics te répètent qu'il faut avouer, tais toi, c’est faux.

Surtout ne parle pas dans les couloirs avec d'autres prisonniers que tu ne connais pas. Au début viennent toujours des questions idiotes : depuis combien de temps vivez vous la ? Vous êtes venus en train, voiture ? Quelles études ?
Si tu commences à répondre ils vont t'avoir.
Vous voulez du café, une cigarette ? Ne réponds pas
Vous voulez parler avec quelqu'un d'autre ? Ne réponds pas, no comment !
Ne pense pas que tu es bête, même s'ils essaient de te le démontrer.

L'analyse d' ADN

D'après la loi allemande, ils ont le droit de faire une analyse ADN : sang pour alcool et drogues- crachat pour ADN
Même dans cette situation, conteste

Quand ils doivent te relâcher

Lorsqu'ils t'arrêtent pour contrôle d'identité, après avoir vu ta carte ou ton passeport, ils doivent te laisser aller. Mais ils peuvent décider de te garder pour vérifications pendant 12 h.
Lorsqu'ils te soupçonnent d'avoir fait quelque chose c'est au maximum 48h
Sinon il faut qu'ils te confrontent à un procureur ou un juge et alors ils peuvent te donner jusqu'à 6 mois.

Garde a vue prioritaire

Depuis les années 90, quelques Etats (ou Landers) pratiquent la soi disant garde a vue prioritaire. La police a le droit de te garder si les condés pensent que tu vas faire un délit. Ils peuvent te garder entre 4 jours et 2 semaines. Ou du moins jusqu’à˜a la fin de la manif ou des actions, même si tu n'as rien fait il suffit qu'il le pensent. Dans cette situation aussi, ne dis rien, no comment !

Comparution immédiate

Depuis 94, il existe le jugement rapide pour les soi disants militants violents.
Tu passeras très vite devant un juge et les possibilités de se défendre sont restreintes. Lors de la comparution immédiate nous ne sommes jamais actifs
Et nous nous taisons, pas de coopération avec eux. Ce n'est pas facile mais essaie de rester calme et résiste au chantage.
Au poste, pendant l'arrestation, garde a vue ou comparution immédiate, demande un interprète, appuie toi sur la convention des droits de l'homme et les droits des personnes arrêtées, tu as droit a un interprète, l'Allemagne a signé cet article. Tu peux aussi demander à parler à ton consulat.
Le mieux c'est toujours que toi ou quelqu'un d'autre prévienne la legalteam. Fais confiance à la solidarité !

Salut No Border X de Heidelberg

Diffusé le 17 Mai 2007 sur une liste militante