Electeurs pour un 1er tour n°2

Mot-clefs: Archives
Lieux:

Un sérieux doute plane sur le résultat des scrutins au 1er tour des élections présidentielles de 2007. Une fraude électorale massive a pu avoir lieu. Nous voulons un nouveau 1er tour transparent et honnête.
Bonjour,

Nous nous adressons à tous les partis politiques. Ceux à qui n'est pas envoyé ce mail sont contactés par formulaires électroniques.

Nous, électeurs de tous partis confondus, nous déclarons douter de la sincérité et de la transparence des scrutins du 1er tour de l'élection présidentielle du 21 et 22 avril 2007. En effet, les résultats sont inattendus, massifs et fort surprenants. Or l'introduction des ordinateurs de vote (sans consultation populaire) dans 80 communes en France, l'absence d'observateurs internationaux et d'organismes indépendants, le manque d'impartialité et de transparence des médias officiels et le résultat radicalement contraire aux diverses aspirations populaires exprimées par vote et dans les rues, au fil de ces cinq dernières années, laissent planer un sérieux doute sur l'honnêteté de ces élections. A cela s'ajoutant des signes avant-courreurs inquiétants de la part du candidat UMP Nicolas Sarkozy (qui a menacé la direction de France 3 en ces termes "Toute cette direction, il faut la virer. Je ne peux pas le faire maintenant, mais vous ne perdez rien pour attendre, ça ne va pas tarder !", qui, plus tard, a déclaré également d'un ton assuré "Je n'aurais qu'à traverser la rue pour prendre mes fonctions de président de la république". Nicolas Sarkozy, qui a renvoyé le directeur de Paris-Match pour avoir laissé publier des photos et un article sur Cécilia Sarkozy et son amant. Nicolas Sarkozy, ami de Arnaud Lagardère, qui possède une bonne partie des médias. Nicolas Sarkozy qui a empêché la parution du livre sur Cécilia Sarkozy., qui a menacé de représailles la presse qui ne pliait pas genoux devant ses exigences (exemple : Le Canard Enchaîné). Nicolas Sarkozy qui a fait préfacé la version italienne de son livre "Témoignage" par Gianfranco Fini, fasciste mussolinien déclaré et qui compte parmi ses amis George W Bush -qui a eu recours à la fraude électorale- et Silvio Berlusconi), il est flagrant qu'une telle victoire au 1er tour des élections présidentielles est plus que suspect. Aussi, par soucis démocratique, nous exigeons l'invalidité déclarée du scrutin du 1er tour des élections présidentielles du 21 et 22 avril 2007 et la tenue d'un nouveau 1er tour sans ordinateurs de vote et en présence d'observateurs internationaux dans les bureaux de vote et d'organismes indépendants (ONG) pour rapporter les résultats de scrutin du 1er tour n°2. Nous exigeons le retrait des ordinateurs de vote également pour le 2nd tour, ainsi que la présence, une nouvelle fois, d'observateurs internationaux et d'organismes indépendants (ONG).

Pas de 2nd tour sans 1er tour n°2 !

Cordialement.

SVI