Procès contre la libre circulation des personnes

Mot-clefs: Archives
Lieux: Nantes

Tract distribué devant la gare SNCF dans le cadre du procès LSQ de Marlène Moré, une jeune femme de 22 ans, a été convoquée le 22 avril dernier au tribunal correctionnel de Nantes dans le cadre de la loi « LSQ » votée le 15 novembre 2001 pour avoir voyagé plus de 10 fois sans billet, son procès a été reporté au 10 septembre prochain.
LA MACHINE A PUNIR EST SUR LES RAILS

Marlène Moré, jeune femme de 22 ans, a été convoquée le 22 avril dernier au tribunal correctionnel de Nantes dans le cadre de la loi « LSQ » votée le 15 novembre 2001 pour avoir voyagé plus de 10 fois sans billet, son procès a été reporté au 10 septembre prochain.
Elle risque une peine de 6 mois de prison ferme et 7500 euros d’amende.
La loi « LSQ » (loi dite sur la sécurité quotidienne) est entrée en application depuis plusieurs mois. De source syndicale, 38 000 personnes sont potentiellement concernées. A défaut de pouvoir jeter tout ce monde en prison, ils sont bien décidés à faire des exemples et à faire peur.
Selon les derniers chiffres de la SNCF, fin janvier 2003, 1459 plaintes ont été déposées, 182 procès ont déjà eu lieu, 48 peines de prison ferme, allant de 7 jours à 4 mois de prison ferme ont été prononcées à l’encontre de celles et ceux qui ne peuvent pas payer – chômeu-r-se-s, RMIstes, sans-papiers et autres pauvres - et il y en a eu d’autres depuis…
Ces gens ont été, sont et seront jetés en prison pour avoir refusé d’être assignés à résidence, pour avoir exercé leur droit et leur besoin de mobilité.
Non contente d’avoir fait pression sur le gouvernement précédent pour faire voter cette loi, la Sncf n’hésite pas à dépenser des sommes considérables pour faire croire que celles et ceux qui voyagent sans ticket sont responsables des problèmes. On accuse les pauvres !… Tout le monde le sait, si les pauvres avaient de l’argent, les trains seraient à l’heure !
Cette loi a été la première d’une série de lois liberticides. A la « LSQ », est venue s’ajouter le sabotage sur la présomption d’innocence, puis la loi « Perben » et dernièrement la loi « LSI » dite aussi loi Sarkozy.
Ces lois répressives visent à la fois les mendiant-e-s, les gens du voyage, les prostitué-e-s, les sans papiers, les habitant-e-s de squats, et quiconque refuserait peu ou prou l’ordre établi et une vie normalisée (regarde, consomme et tais-toi !)
Plutôt que de répondre à la montée de la misère (chômage, précarité galopante, crise du logement…) et aux inégalités sociales, les gouvernements successifs ont préféré laisser se développer, quand ils ne l’ont pas carrément provoquée, la psychose sécuritaire. Parallèlement, ils ont procédé à la mise en place de cet arsenal sécuritaire pour contrôler la population. La répression ouverte, l’ambiance sécuritaire actuelle, nous entraînent toutes et tous dans la peur et le repli.
Nous vous appelons à soutenir l’action en faveur des personnes poursuivies pour motif de pauvreté. Ne ratons pas le train de la solidarité !….
Rendez-vous tous les vendredis à 18h00 devant la gare nord et le 10 septembre, à 14h00, devant le tribunal correctionnel de Nantes
LA MACHINE A PUNIR EST SUR LES RAILS,
REAGISSONS COLLECTIVEMENT, INDIVIDUELLEMENT !

Comité de soutien à Marlène Moré : François Thonier… AC ! Nantes, Les Alternatifs, le C.A.S ( collectif antisécuritaire), Collectif TGV, CNT, FA, GASPROM ASTI de Nantes, LCR, LDH, Sud Caisse d’épargne….et des Individu-e-s.
Contact : AC ! Nantes 21, allée Baco – 44000 Nantes  : 02.40.89.51.99

Commentaire(s)

> > Prison ou Amendes pour la libre circulation des personnes .

La libre circulation des personnes qui n'ont pas d'euros (ou si peu) sur leur compte bancaire est perturbée, voire arrêtée par le zèle (excessif, fanatique) des valets de l'Etat et du Capital (Vigiles du privé, fonctionnaires-titulaires SNCF, de la Police, de la Gendarmerie...) encadré et protégé par la LSQ (sous gouvernement Socialo-Coco-Vert) et la LSI (sous gouvernement capitalo-socio-libéral).

Le SMIC, l'allocation chomage, le RMI... (soupapes de sécurité pour la classe dominante capitaliste, prolétarienne, raciale...) ont contribué, contribuent et contribueront à désamorcer l'esprit subversif et la révolte révolutionnaire de la frange prolétarienne indigente. Il faut croire que l'indigent(e) prolétarien(ne) est un être humain comme tous les autres (grand prolétariat: cadre inférieur ou supérieur, bourgeoisie...) et qu'Il, Elle a besoin, pour son épanouissement personnel, de sortir de sa prison socialement financière (construite par la société humainement humaine) pour s'ouvrir au monde humain afin d'oeuvrer, de consommer, d'échanger, de discuter, en un mot, d'aimer la vie. 555 (un libertaire libertiste et non un libertaire totalitariste ou autoritariste).

> Heuuu...

C'est surtout que du temps ou yavait 70% d'ouvrierEs le mouvement social était pas majoritaire dans ce pays alors maintenant que la plupart des gens sont largement hors du besoin et trouvent tout un tas de moyens de fuite définitive dans la pharmacopée, la télé, les loisirs etc. ben le nombre de personnes qui se bougent le cul est très très réduit. Et donc très très impuissant...

Le prolétariat en France c'est plus grand monde et en général dès qu'ils bougent ils se font casser en priorité puisqu'il y a une surveillance largement rodée des mouvements et moyens d'action (très premier degré souvent) de ces catégories de population.

Donc on résume, un pays très riche et très bourgeois, bien fliqué, où les personnes attachées à la liberté l'égalité et la justice sont devenues très très minoritaires...

Fin d'un époque?

Fin des moyens collectifs d'action?

> > crise du logement ????

la question mérite d'être posée car l'auteur parle d'une crise du logement mais pour qui ??? car on compte par milliers le nombre de logements vides dans toutes les villes, les villages...

les logements manquent pour les bourgeois, les étudiants mais c'est parce que des propriétaires laissent à l'abandon des logements

de plus , qui possèdent plusieurs résidences sans s'occuper des conséquences... toujours nos chers bourgeois qui ont tout compris à la marche du monde et à sa croissance économique qui est la seule vérité prôné : toujours plus de production dans un espace fini...

donc quand on parle de crise du logement je pense qu'il faut largement nuancer.... les pauvres vivent une crise de la propriété exactement comme l'essentiel de l'Amérique du sud alors que les riches les conservent jalousement

a bonne entendeuse saloute

> > Procès contre la libre circulation des personnes

Mme Aicha Mainassara

Email: rr_mass2@yahoo.fr

16,Rue des jardins Cocody les Deux-Plateaux

Abidjan Côte D'Ivoire

Je vous prie d’emblée de m’excuser pour tous les

désagréments qu’un tel courrier pourrait vous causer.

Mais même si nous ne nous sommes jamais rencontrés, je

crois fermement que sur la base du droit d’assistance

humanitaire qu'une confiance véritable peut naître de

notre communication et favoriser ainsi un véritable

partenariat entre nous deux. Aussi c'est avec un réel

plaisir que je vous contacte depuis ABIDJAN la

capitale économique de la COTE D’IVOIRE(AFRIQUE de

l’Ouest) où je vis depuis quelque temps avec mes

trois enfants Nasser, Moussa et Samira.

En fait je suis Madame Aicha Mainassara,

l’épouse légitime de l’ex-président de la république

du NIGER (AFRIQUE de l’Ouest) assassiné par une jeune

militaire en avril 1999.

Pendant l’exercice de son man dat présidentiel, mon

époux avait déposé une valise métallique

auprès d’une compagnie de sécurité en Cote d’Ivoire

contenant la somme de vingt huit millions

de dollars américains(28.000.000$ US) pour lui

permettre de concevoir un projet d’investissement à la

fin de son mandat présidentiel. Malheureusement le

sort

en a décidé autrement.

Quelques temps après sa mort, j'ai découvert dans le

testament cette information et j'ai automatiquement

pris contacte avec la dite compagnie de sécurité pour

revendiquer cet

important legs en ma qualité d’épouse légitime et au

regard des stipulations testamentaires.

Au jour d’aujourd’hui ma préoccupation majeure est de

transférer cette somme hors de l’AFRIQUE de l’Ouest.

Vu

que nous avons mes enfants et moi assez sérieusement

soufferts des brimades et tracasseries de la part des

adversaires politiques de mon Mari.

C’est dans cette perspective que je vous contacte

pour que vous m’aide r à retirer ce consigne de la

compagnie de sécurité. Car, croyez-moi je compte sur

vous pour m'aider dans cette tâche qui du reste est

dénuée de tout

risque.

Je peux ainsi vous rassurer qu’à la fin de

l’opération je vous consentirai 10% du montant total

comme votre récompense personnelle.5% de ce montant

seront dégagés pour faire face aux dépenses que

susciteront cette opération.

Je voudrais savoir compter sur vos qualités humaines,

vertueuses et professionnelles.

Dès que vous manifesterez le désir de nous aider je

vous délivrerai une attestation sur honneur pour

garantir ma parole et mes engagements à votre égard.

Recevez mes salutations les plus sincères.

Fraternellement,

Aicha Mainassara.

___________________________________________________________

Do You Yahoo!? -- Une adresse @yahoo.fr gratuite et en français !

Yahoo! Mail : http://fr.mail.yahoo.com