paris racisme anti rroms toujours plus fort avec sarkozy

Mot-clefs: Archives
Lieux:

Malgré l'entrée dans la communauté européenne de la Roumanie en janvier, les ROMS, restent et resteront toujours stigmatisés et traités comme des citoyens de seconde zone.

"l'étranger" sur qui toutes les mauvais traitements, violences, répressions , illégalités , non accès aux droits sociaux, peuvent s'exercer.( meme le 115, l'ASE, les A.Sociales de secteur ont pour mission de tout leur refuser).

Banalisation de la chasse aux roms et du "tout permis" pour les flics

Hier, 9/01/07, au tribunal de Montreuil, 10 familles de Roms convoquées en référé en urgence pour expulsion de leur immeuble : l'avocat en ouverture "ces gens, M.le président sont tous en situation irrégulière, il est urgent de mettre fin à tout cela"....étonnant dans un tribunal.

Enquête demandée sur une opération de police dans un camp rom à Saint-Denis

AFP 08.01.07 | 19h34

'association d'aide aux enfants roumains Parada, le maire de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) et le député Patrick Braouezec (PCF) ont demandé lundi une enquête sur le comportement de policiers qui seraient intervenus avec "violence" vendredi sur un camp rom à Saint-Denis. "Plusieurs dizaines de policiers" ont fait irruption vendredi matin dans le campement du Hanul, avenue du président Wilson, où ils seraient intervenus "avec une violence inouïe", selon l'association, qui demande dans un communiqué "que soit immédiatement ouverte une enquête sur les exactions commises" et réclame "des sanctions". "Les policiers ont éventré les caravanes, jeté leurs contenu dehors, brisé les vitres, sorti de force leurs occupants en les traînant par terre ou en les menaçant - y compris des enfants - avec leurs armes", poursuit Parada. Selon l'association, "des policiers -dopés par l'exemple immonde des soldats américains à la prison d'Abou Ghraib ? - se sont pris mutuellement en photo le pied sur leurs +trophées+ humains jetés à terre". Elle dénonce "un pas franchi dans l'abjection" et organise une conférence de presse mardi matin avec la mairie sur les lieux. Selon une source policière, l'opération a été menée par des effectifs de la police judiciaire (PJ) de Seine-Saint-Denis, et non des policiers locaux. Contactée, la PJ n'a pas souhaité répondre aux questions de l'AFP, s'en remettant au parquet de Bobigny, lequel n'a pu être joint immédiatement.

Objet : COMMUNIQUE DE PRESSE ASSOCIATION PARADA-FRANCE

Vendredi 5 Janvier, au petit matin, une troupe de plusieurs dizaines de policiers a fait irruption dans le camp Rrom du Hanoul, en Seine saint Denis. Avec une violence inouïe, les policiers ont éventré les caravanes, jeté leur contenu dehors, brisé les vitres , sorti de force leurs occupants en les traînant par terre ou en les menaçant - y compris des enfants- avec leur arme. Cette insupportable atteinte aux droits de l'homme les plus élémentaires ne visait pas cette fois-ci l'expulsion de populations décrétées indésirables.

Le 1er janvier dernier, la Roumanie est entrée dans l'Union Européenne, rendant caduc le protocole d'accord signé en 2002 par Nicolas Sarkozy avec son homologue roumain : désormais les citoyens Roumains résidant en France ne sont plus expulsables . Alors ? Faut-il voir une manifestation de dépit dans cet acte de sauvagerie perpétré en toute impunité par des policiers de Saint Denis dont la réputation n'est plus à faire ? Rappelons que le commissariat de Saint Denis - dont plusieurs membres ont par ailleurs fait récemment l'objet de condamnations officielles dans des affaires de moeurs - n'en est pas à son coup d'essai. Le 22 Août dernier, ce sont 85 policiers qui avaient fait irruption dans le camp du Hanoul occupé par ... 73 Roumains ! Pour le mettre entièrement à sac avec le même mépris absolu de toute dignité humaine. Cette fois-ci , on a franchi un pas de plus dans l'abjection. Non contents de menacer des enfants avec leurs armes à feu, des policiers -dopés par l'exemple immonde des soldats américains à la prison d'Abou Ghaïm ? - se sont pris mutuellement en photo le pied sur leurs "trophées" humains jetés à terre, rappelons-le, des citoyens Roumains de l'Union Européenne. Médiateur social , au travers des ateliers qu'elle anime auprès des enfants depuis l'ouverture du terrain du hanoul en 2003, l'association Parada-France demande que soit immédiatement ouverte une enquête sur les exactions commises le 5 janvier dernier par la police républicaine de notre pays. Elle réclame que des sanctions soient prises et fait part de son dégoût et de sa tristesse face au désarroi et au traumatisme de gens qui survivent déjà dans des conditions difficiles , au gâchis que représente de tels actes de barbarie sur leurs efforts d'intégration.

Nous vous invitons à une conférence de presse Mardi 9 janvier à 11h sur le terrain du Hanul (entrée par le 315 avenue du Président Wilson)

Parada France

http://parada.france.free.fr/

http://resistons.lautre.net