Pogroms et viols "a la provencialle"

Mot-clefs: Archives
Lieux:

ok
Pogroms et viols "a la provencialle"

Au debut de Novembre, un autre viol a ete rapporte, cette fois la victime etante une immigrante adolescente. L' etudiante bulgarienne, 16, a denonce son viol, en plus filme, par quatre de ses co - etudiants greques dans l' espace de l' ecole. Le consentement de la communaute locale a ce crime sexist et raciste etait absolu. Les professeurs, les relatives les etudiants, et evidement la police, opposses a la "version" de l' etudiante, les ont obliges, elle et sa mere, a quitter le village pour toujours… apres qu' elles etaient attaques, juste dehors de la cour de justice.

Le 19 Novembre, une manifestation de 100 gens, du mouvement anti -autoritaire venant de Thessaloniki a eu lieu a Amarynthos, dans le but de denoncer la "silence" et le relativisation des evenements, que un grand partie de la societe greque et de la gauche a demonstre.

Les manifestants, ils ont pas seulement recu les insultes et l'irrespect des habitants mais ils etaient pieges dans le village, une fois que le manif etait fini, et apres que les habitants les ont deprive de leurs bus. Telle etait l' intention des habitants, soit le confinement de manifestants pour qu'ils puissent mener leur pogrom, a l' aise et beneficiants de l' absence vive de la police, durante 3.5 heures. Le resultat: Plus que 60 manifestants blesses, une dizaine parfinie a l' hopital serieusement blessee. Car, les habitants d' Amarynthos les ont attaques armes en equippement d' agriculture, mais aussi avec des pierres, marbres et briques, qu' ils jetaient d' une distance de 2m. L' offensive, y compris l'un des violeurs, etait effectivement serieuse et c'est que par hasard qu'il avait pas de morts. Les habitants pendant l' offensive, duree 1.5h, criaient brutalement "qu'est- ce que vous faites ici??" ou "vous allez pas quitter le village vivants" ou bien "c'est ca qu'il lui fallait…la salope". La police et les media ont presente une "realite" bien faussee - que les manifestants ont provoque, a cause de leur comportement et que c'etait grace a l'intervention de la police qu'ils etaient sauves. Il fallait noter aussi que une journaliste a eu son camera et sa voiture casses, quand les habitants l' ont attaque, en meme temps que les manifestants couraient vers les bus. La meme personne a dit le lendemain a la presse que les manifestants etaient les responsables et pas les habitants. D' autant, les manifestants eux- memes ont eu plusieurs de ses objets personnels volles, aussi que 3 cameras casses, par les habitants, pour qu' il y aura pas des photos des evenements.

Il y a deux ans que le maire du village a decide l' expulsion permanente des immigrants clandestins du village. Grece, en maniere constant, aux metropoles, mais aussi a ses villages et iles "exotiques", prouve qu' elle demeure une des societes, du monde occidental, les plus profondement racistes et patriarchiques.

Terminal 119 - for social and individual autonomy