Cholet vent de tuiles sur Primevere

Mot-clefs: Archives
Lieux: Cholet

des maisons neuves pour classe ouvrière à 100 000 euros
les tuiles s'envolent comme des fleurs.
On s'interroge sur les ambitions réelles de ces constructions.le Groupe Gambetta, choletais, pourrait soigner ses projets. La presse s'en fait l'écho mais bien timidement.
Les fleurs s'envolent ....les tuiles aussi, Cholet Octobre 2006.
Petit problème pour 100 000 Euros.
Les rafales ont atteint 100 à 120 km/h en Octobre dernier à Cholet (ce qui n'est pas exceptionnel dans la région )
Plus du tiers des départements métropolitains ont été placés en vigilance orange certes ! rien d'étonnant pour la première tempête de l'automne annoncée par Météo France en novembre dernier.
le constructeur sur son site précise :
"«Dans une maison, on se sent mieux chez soi». En créant la ligne «Primevère», le Groupe Gambetta réserve à ses clients un habitat séduisant alliant confort et rationalité avec un tout petit prix. À 100 000 € moyen, la Primevère est accessible pour tous les budgets, même les plus réduits...La maison Primevère, c'est aussi «pratique et facile à vivre».
À proximité d'un transport en commun, du centre ville, des commerces et écoles, la Primevère dévoile d'autres petits «plus» qui facilitent la vie ..."

j'espére que tous les acquéreurs on pu retrouver leurs tuiles éparpillées comme des pétales chez nos voisins.
et que le constructeur n'a pas fait d'autres "plus" économies.

la plaisanterie n'a pas fait rire tout le monde. Encore
que tout le mondre à le droit à un toit, et que même à prix attractif on se doit de respecter les règles de construction élémentaire. Le prolétariat à le droit d'accéder à la propriété sans brader l'essentiel. Message à tous.