Action ANPE commentée en photos

Mot-clefs: Archives
Lieux:

Action à l'ANPE Monzie

Dscn1283-medium
Pas de titre pour 5730

Dscn1282-medium
Pas de titre pour 5729

Dscn1281-medium
Pas de titre pour 5728

Dscn1280-medium
Pas de titre pour 5727

Dscn1278-medium
Pas de titre pour 5726

Dscn1277-medium
Pas de titre pour 5725

Dscn1276-medium
Pas de titre pour 5724

Dscn1275-medium
Pas de titre pour 5723

Dscn1274-medium
Pas de titre pour 5722

Dscn1273-medium
Pas de titre pour 5721

Dscn1272-medium
Pas de titre pour 5720

Dscn1271-medium
Pas de titre pour 5719

Dscn1270-medium
Pas de titre pour 5718

Dscn1262-medium
Pas de titre pour 5715

Dscn1259-2-medium
Pas de titre pour 5713

Dscn1258-2-medium
Pas de titre pour 5712

Dscn1257-2-medium
Pas de titre pour 5711

Dscn1265-medium
Pas de titre pour 5716

Dscn1269-medium
Pas de titre pour 5717

Dscn1261-medium
Pas de titre pour 5714

Jeudi matin, 8h00 du matin à Commerce, nouvelle action contre la précarité par environ 800 personnes : bloquer 4 ANPE du centre ville (Monzie, Rezé, bellevue et Erlon) et leur fonction de gestion de la précarité (au lieu de la combattre) et fliquer les chômeurs...


Une fois les 4 groupes constitués, nous allons d'un pas rapide vers les ANPE. Seule celle de Monzie (quartier Mangin) est restée ouverte et on réussi à doubler les flics. Entrée joyeuse...




Très vite on remplace les annonces d'emplois précaires (80 % des offres d'emplois sont des contrats de moins de six mois), par le tracts réalisé pour l'action.



On s'installe, on fait des avions, on regarde effaré par certaines annonces.


On en profite même pour faire un petit collage....


Un petit coup de crayon pour rappeler le projet essentiel du CPE/CNE...



On intervient dans une réunion pour chômeurs où on explique les logiques d'ensemble de l'ANPE, notamment depuis la convention instaurant le PARE en 1999 (par la CFDT, CGC, la CFTC) qui accentue de manière drastique le flicage des chômeurs...

Puis, un petit flottement. On organise alors une AG en pleine action pour décider ce que l'on fait. On a un peu de temps pour conserver la forme démocratique de l'action. Les gens exposent les diffférentes stratégies qui se présentent. On tombe d'accord pour une "sortie active" de l'ANPE pour se rendre comme prévu place Bretagne à 11h30.

On s'aperçoit qu'une des chefs (la célèbre dame au téléphone bien plus polie lorsqu'on arrive à 150 que devant les quelques miliants d'AC! qui viennent égulièrement pour informer les chômeurs et précaires de leurs maigres droits) est partie tout moucharder aux flics : on se presse alors pour notre "sortie active" de l'ANPE : En sortant, on emporte avec nous tout le matériel de l'ANPE.


Voici le résultat :











On laisse toutes les affaires devant l'ANPE dans un joyeux bordel




La "dame au téléphone" qui essaye de rester mâitre de son matériel, le tout portable à l'oreille, quelle classe!!!




Nous, on est hilare, il fait beau, on a réussi notre action dans le calme et la franche rigolade. On en profite pour regarder un peu (et distraitement, il faut bien l'avouer...)les docs de l'ANPE...




On découvre même le principal projet de sarkosy pour la jeunesse populaire :



Une petite photos en partant. On ferme une chaîne à l'arrière pour éviter que certains traînent et se fassent embarquer par nos amis de la bac.



On se dirige alors en chantant vers le centre-ville.




Sur le chemin, une pub qui nous paraît bien représentative du CNE/CPE.




Une fois rendue place Bretagne, devant la Direction départementale du Travail, quelques personnes expliquent l'action et le rôle actif de l'ANPE dans la précarisation et le flicage des chômeurs. Tout ceci avant de brûler dans une braséro, les annonces de travail précaires récoltées à l'ANPE.





Certaoins en profite pour lire à haute voix quelques annonces qui donnent la véritable réalité de la précarité actuelle et que le CPE accentuera...



Voilà donc une action bien menée, bien sympathique et qu'il faudra là aussi recommencer bientôt...




Pour finir, le tract en question
:


Contre la précarité et la répression, un seul mot d'ordre : Solidarité !!!


A l'initiative de la coordination nationale des lycéen-ne-s et étudiant-e-s du Grand Ouest …


Actions dans les ANPE !


Ensembles, lycéen-ne-s, étudiant-e-s, chômeur-ses, précaires, intermittent-e-s et salarié-e-s, refusons la précarisation de nos vies et de celle des générations à venir.


Le CPE et le CNE ne sont que des étapes de plus vers la généralisation de la précarité et le démantèlement total du code du travail. La « Loi pour l'égalité des chances » s'inscrit dans cette logique en restaurant le travail de nuit à partir de 15 ans (aboli depuis 1874) ainsi que l'apprentissage dès 14 ans alors que la scolarité est obligatoire jusqu'à 16 ans. Prochaine régression : le contrat unique prévu dès juillet… Précarité et flexibilité assurées pour tous !

Pourquoi l'ANPE ?


- Parce que l'ANPE ne combat plus la précarité, elle la gère. 85% des offres d'emploi sont des CDD de 6 mois ou moins. C'est une agence d'intérim,

- Parce que les agents ANPE ne s'occupent plus de personnes, mais de « stocks », de « portes-feuilles » et de « profilage » des chômeur-ses( l'usage de termes qui était auparavant dans les domaines de la banque ou de l'industrie révèle bien que cette situation de précarité profite à certain-e-s),

- Parce que depuis l'instauration du PARE en 2001, l'ANPE redistribue l'argent des cotisations ASSEDIC à des prestataires de service qui s'enrichissent de jour en jour alors que la majorité des chômeur-ses ne sont pas ou mal indemnisés-e-s,

- Parce que le rôle des agents ANPE se réduit aujourd'hui à la promotion des contrats précaires (RMA, CDD séniors...), au travail gratuit (EMT...) et au flicage des chômeurs,

- Parce que le contrôle mensuel des chômeur-ses relève du contrôle social ainsi que de la répression qui s'abat sur les plus précaires d'entre nous afin de les faire taire,


Nous refusons
:

- Le CPE, le CNE et tous les contrats précaires
- La destruction progressive, totale et programmée du code du travail

Nous exigeons
:

- L'abrogation de la loi pour l'égalité des chances
- Le libre choix de son emploi et/ou de sa formation
- Un revenu décent pour tou-te-s avec ou ans emploi

Email Email de contact: ano_AT_numo.us

Commentaire(s)

> > Action ANPE commentée en photos

"Un revenu décent pour tou-te-s avec ou ans emploi"

Pourquoi travailler alors? , laissons l'état nous nourir et nous faire vivre.

> > Action ANPE commentée en photos

Excellente cette action, ainsi que l'analyse qui y a mené.

Absolument d'accord sur les exigeances, et l'allocation universelle est un minimum humain.

>>Pourquoi travailler alors ?

pour s'épanouir personnellement et collectivement dans un métier choisi, et non pas dans le but de rester précaire sa vie durant, tout en enrichissant d'autres

> > Action ANPE commentée en photos

Et pourquoi pas laissez l'etat nous nourir et nous faire vivre? Tu peux me dire à quoi paut bien servir l'état si il ne sert pas à ça? Certains pays (Alaska en tre autres) versent un salaire minimum de la naissance à la mort, et cela ne pose pas plus de probleme. Il faut simplement choisir. C'est certain qu'une bonne précarité bien organisée peut aussi produire bcp de pognon dans les industries entourant le carcéral et le controle de la population ciblée.

En gros les enculés de pauvres en zonzon ca peut aussi rapporter gros. C'est ce qui à été choisi aux USA. C'est le grand phantasme de ce petit con d'apprenti dictateur qui nous sert maintenant d'interlocuteur.Les syndicats vont négocier avec lui et tout le monde va se faire baiser. Pour ceux qui décident de perdre leur vie ( y en a qu'une)au travail Un seul métier d'avenir " SERRURIER"

> > Action ANPE commentée en photos

juste une qestion esqil y a une manif mardi11

> > Action ANPE commentée en photos

Oui il y a une manif mardi 11, à 17H Commerce !

> > Action ANPE commentée en photos

Plusieurs commentaires ont été supprimés de cette contribution car ils étaient sans rapport avec l'objet de cette contribution. La fonction commentaire du site est là soit pour commenter un article et donc etre en rapport avec son sujet soit pour corriger/confirmer/infirmer une information. Toute utilisation de cette fonction pour troller le site resulte dans le retrait des commentaires incrimines. Indymedia nantes n'est pas un forum. cf. charte du site indymedia nantes

> > Action ANPE commentée en photos

Petite precision: d'autres messages ont encore été supprimés, emanant de la même personne, qui, si elle veut bien lire le 1er message de moderation jusqu'au bout, devrait comprendre que "Toute utilisation de cette fonction pour troller le site resulte dans le retrait des commentaires incrimines."

> > Action ANPE commentée en photos

Magnifique action !! Le moment est vraiment venu de poser la question du travail dans cette putain de société où l'humain, qu'il soit en CDI ou pas, n'est désormais qu'une marchandise soldée de janvier à décembre.

Et bravo pour avoir pris la précaution de flouter les visages des participants ça change de toutes celles que l'on voit en ce moment un peu partout. Certes les bleus ne cessent de flasher, mais c'est pas une raison pour leur en donner...

> > Action ANPE commentée en photos

Voila une action rondement menée...L'ANPE symbolise tant de chose !

Un réflexion toutefois : notre société et nos cités fleurissent d'agences de travail temporaire. 10 fois plus que d'ANPE à Nantes par exemple. Environ une centaine...

Ce ne serait pas eu peu ça la vraie source de précarité, non ?

> > Action ANPE commentée en photos

ça fait du bien de voir des jeunes si lucides sur la participation de l'ANPE à la précarisation et à l'exclusion, ils sont plus lucides que la plupart des conseillers ANPE qui avalent les réformes sans esprit critique et sans broncher.