Opération péage à prix libre à Toulouse

Mot-clefs: Aéroport Notre-Dame-des-Landes
Lieux: ZAD

Le vendredi 21 Décembre alors que la fin du monde approche, un groupe d'activitstEs aux cheveux plus ou moins longs ont eu l'idée saugrenue d'ouvrir les barrières du péage Labège, au Sud de la métropole Toulousaine.
Le vendredi 21 Décembre alors que la fin du monde approche, un groupe d'activitstEs aux cheveux plus ou moins longs ont eu l'idée saugrenue d'ouvrir les barrières du péage Labège, au Sud de la métropole Toulousaine.

Pour le plus grand bonheur des voyageurs et voyageuses, nous sommes resté.es environ une demi heure, distribuant tract et récupérant monnaie sonnante et trébuchante, tout en décorant le péage avec une banderole anti aéroport.

L'escapade a pris fin quand la maréchaussée est intervenue pour mettre fin à ce qu'ils ont appelé notre "coup d'éclat". Pas d'arrestations à déplorer, ni de violences, malgré la prise d'identité de deux copains et la présence d'un groupe de la gendarmerie spécialisé dans l'intervention anti terroriste (rien que ça !).

Vinci expulse, expulsons Vinci, non à l'aéroport et son monde, Zad partout et vive le bocage !

Commentaire(s)

> opération péage

Le samedi 22 décembre 70 personnes d'une dizaine de collectifs anti- aéroport du nord 44 ont bloqué le péage d'Ancenis, géré par Vinci pendant une bonne heure.

Distribuant de l'info contre l'aéroport, elles assurèrent la gratuité du péage à tous les véhicules s'y présentant

Tout le monde se sou-lève pour Vinci!

> Prix libre

J'aime pas du tout l'expression "péage à prix libre" utilisée pour parler des opérations péages gratuits.

Le prix libre c'est un truc pour essayer de sortir un peu du système marchand. Il ne s'agit pas de payer un bien ou un service mais de participer collectivement àux frais auxquels on doit faire face quand on organise des choses dans une société capitaliste.

Pour moi, ouvrir les barrières de péages des autoroutes c'est les rendre gratuites. Lorsqu'on fait ça on en profite souvent pour demander aux automobilistes un soutien financier pour une lutte mais je ne voudrait pas appeler ça un péage. On leur demande des sous pour soutenir une lutte, pas pour payer leur trajet en voiture ou le service qu'on leur rend en ouvrant la barrière. Sinon c'est de nouveau un rapport marchand.

On fait donc une opération "péage (d'autoroute) gratuit" et on en profite pour demander un soutien financier.