Islamophobie : cette contre-vérité inlassablement répétée par Caroline Fourest et Eric Zemmour

Mot-clefs: Racisme
Lieux:

Comment des journalistes tentent de discréditer un mot... la personne qui emploierai ce mot serait sans doute un allié des iraniens, un islamiste en puissance et un antisémite convaincu...

Ils essayent de manipuler nos cerveaux, mais nous ne sommes pas dupes...
Depuis plusieurs années, un argument très efficace pour tenter de discréditer la dénonciation de l’islamophobie circule dans les médias. A l’origine de cet argument, on semble trouver Caroline Fourest, qui l’a utilisé à plusieurs reprises, notamment dans son article "Ne pas confondre islamophobes et laïcs" (Libération, 17/11/2003), dans son livre "Tirs Croisés" ou encore dans sa revue "Prochoix" (n°26-27). Elle écrit :

« Le mot islamophobie a une histoire, qu’il vaut mieux connaître avant de l’utiliser à la légère. Il a pour la première fois été utilisé en 1979, par les mollahs iraniens »
("Ne pas confondre islamophobes et laïcs", Libération, 17/11/2003)

Cette affirmation est complètement fausse, puisque le mot « islamophobie » est utilisé au moins depuis 1910 en France, comme une simple consultation de la page wikipedia de ce terme permet de le vérifier avec toutes les preuves à l’appui. Des auteurs français comme A. Quellien, M. Delafosse ou P. Marty utilisaient en effet ce terme dès le début du vingtième siècle.

Mais cela n’a pas empêché l’argument de l’invention du mot par les « mollahs iraniens » de prospérer dans la presse, grâce à certains journalistes trop désireux de discréditer ainsi tous ceux qui dénoncent l’islamophobie.

Dans sa préface du livre de Hamid Zanaz intitulé « L’Impasse islamique, la religion contre la vie » (2009), Michel Onfray écrit ainsi que « ce mot, islamophobe, a été forgé de toutes pièces par les mollahs pour déconsidérer quiconque n’est pas musulman comme l’orthodoxie l’y invite ».

Dans un article intitulé "L’invention de l’islamophobie" publié le 23/11/2010 dans Libération, Pascal Bruckner écrit à son tour que le terme islamophobie a été « forgé par les intégristes iraniens à la fin des années 70 ».
Il a récidivé il y a quelques jours dans une interview pour Causeur en affirmant: « Ce mot-valise créé à la fin des années 1970 par les mollahs iraniens et calqué sur le terme “xénophobie“ visait (et vise toujours) à interdire toute critique de l’islam. » ("L’islamophobie, ça n’existe pas", Causeur, le 29 octobre 2012)

Martine Gozlan et Eric Conan reprennent également cette contre-vérité en mai 2011 dans le journal Marianne, où ils écrivent que « C’est en 1979 que les mollahs iraniens (…) inventèrent ce terme » (Marianne n°734, p. 134).

Eric Zemmour l’a également répétée plusieurs fois, notamment face à Pascal Boniface dans l’émission "On n’est pas couché" en juin 2011 où il affirme que « l’islamophobie est un mot inventé par les iraniens », ou dans sa chronique pour RTL intitulée "Charlie n’ira pas au paradis" du 4/11/2011 lorsqu'il répète que le mot est la « trouvaille sémantique des mollahs iraniens ».

Sur France Inter enfin, Thomas Legrand s’est joint à tout ce beau monde le mois dernier en affirmant que le mot islamophobie « est apparu en 1979 », « juste après le renversement du Shah d’Iran » (chronique intitulée "Islamophobie : mot piège", France Inter, le 17 octobre 2012).

On remarque qu’aucun de ces journalistes n’apporte la moindre source démontrant que des « mollahs iraniens » avaient utilisé ce terme. Et surtout ces journalistes, ou prétendus tels, n’ont pas fait le minimum de recherche qui pouvait leur montrer sans trop d’effort que le mot « islamophobie » était utilisé plus d’un demi-siècle avant 1979, par des gens qui étaient ni des islamistes, ni des iraniens, mais des auteurs français, probablement non musulmans, travaillant au service de l’administration coloniale française.

Tout cela nous montre le manque de rigueur de certains journalistes pourtant ultra-médiatiques... Quand il est question d’islam, il semble que les passions l’emportent assez rapidement sur la déontologie journalistique.

Commentaire(s)

> Bravo

Si tu peches tes infos sur wikipedia, vas donc y faire ta propagande, pas ici!

Encore un qui n'a jamais ouvert un livre de sa vie ou foutu les pieds dans une librairie ou une bibliotheque....

Vraiment, un-e modo a validé ça?

> Caroline Fourest and co: bonjour les amalgames et l’islamophobie laïcarde !

On peut discuter de la pertinence ou non d’avoir empêché Caroline Fourest de parler à la fête de l’Humanité.

Son sujet devait porter sur le FN.

Mais l’amalgame fait de plusieurs côtés par les organisateurs du débat ou tel magazine qui publie une vidéo (techniquement très mauvaise) visiblement faite par des laïcards de Prochoix embarqués (embedded) comme sur un champ de bataille US, est intolérable.

Caroline Fourest s’est fait beaucoup d’ennemis, certains d’extrême-droite à cause de son enquête contre le FN, d’autres du côté de Oumma, site politico-religieux qui n’est pas du tout de ce bord, n’en déplaise aux islamophobes confusionnistes, ou bien des Indigènes de la République, ou de cette fraction de la gauche radicale (on en est) qui a combattu les lois liberticides contre les musulmanes voilées, comme le site Les mots sont importants animé par Pierre Tévanian et Sylvie Tissot.

Et voilà que les « Identitaires » (fascistes) jamais en retard d’une provocation, se présentent comme des défenseurs de la liberté d’expression (!) et prétendent inviter Caroline Fourest pour lui donner la parole.

Une certaine frange fasciste, alliée à des ultra-laïcards islamophobes, parfois issus de l’extrême-gauche, entend ainsi surfer sur ce qui, dans les écrits et les interventions de Caroline Fourest, peut servir de caution soi-disant « laïque » et « féministe » à l’islamophobie.

Tout ce remugle, rouge-brun, pue!

lu sur lmsi

La Fête de l’Humanité vient de se distinguer en invitant, en tant qu’intervenante-experte pour un débat sur la lutte contre l’extrême droite, une éditocrate de renom : Caroline Fourest, notre soeur à tou-te-s, lauréate du Yabon Award du meilleur chroniqueur-expert raciste de l’année 2012. Pour saluer comme il se doit ce choix aussi audacieux que contestable et contesté, nous republions une savante exégèse de son chef d’œuvre. Il s’agit d’un morceau d’anthologie, à faire étudier en cours de français : un (…)

lire la suite Retour-de-flamme : http://lmsi.net/Retour-de-flamme

En téléchargment gratuit, le PIR offre le livre Sainte Caroline contre Tariq Ramadan:

http://www.indigenes-republique.fr/article.php3?id_arti...=1710

> comment faire la promo du PIR ?

comment peut-on faire la promo du PIR, de ces indigènes anti-blancs, de la connerie de Y'abon awards des indivisibles, sur un site anti-fa ?

Y'a vraiment des trucs à revoir ici !

> Sophie fonfec et XXL: parano islamophobes?

XXL j'aimerais que tu nous dises où tu li quelque chose sur les indigènes. Sophie Fonfec, pourquoi tu critiques quelques choses qui cite wikipedia? Vraiment je comprend pas vos comportements, mais je constate que vous n'etes ni libertaires ni antifascistes, mais des fascistes islamophobes paranoiaques manipulateurs et mythomanes.

> à votre bon coeur

les réactionnaires et autres droites dures rigolent puisque tout tourne autour de LEURS thèmes.

je parle bien de droites pas de fascistes car les mots ont un sens et pour ceux qui ne comprennent qu'ils aillent revisiter l'hsitoire des bandes armées par les patrons pour casser le mouvement social.

accessoirement ca fait aussi rigoler les réactionnaires de confession musulmane, autrement dénommés, islamistes, salafistes , .......

et pendant ce temps on laisse les chomeurs et les salariés à l'abandon !

une partie de l'extrème gauche, une partie des anars, bref une partie des "radicaux" sont les fossoyeurs du mouvement de l'émancipation sociale au même titre que les socialistes et communistes de gouvernement.

le futur s'annonce sous de bien mauvais auspices avec certains tristes sires qui se prennent pour la fine fleur de l'avant-garde !

ce n'est pas l'insurrection qui vient , mais la barbarie.

> @violette

et si tu regardais le com' juste au-dessus du mien ? tu verrais que c'est à "feuille de chou" que je répondais et aux modos qui laissent passer de tels commentaires.