Relire Malcolm X

Mot-clefs: Racisme
Lieux:

Réponses à un groupe sectaire et irresponsable

Réponses aux incidents à l’ULB lors de la conférence de Caroline Fourest – Par Mouedden Mohsin
Les incidents survenus à l’ULB, ce mardi 7 février, lors de la conférence de Caroline Fourest contre l’extrême droite (), ont été vigoureusement dénoncés, également par des Belges musulmans d’origine maghrébine. C’est le cas du journaliste bruxellois Mouedden Mohsin. Voici ci-dessous son article à ce sujet, publié sur Internet sous le titre de «L’irresponsabilité d’un groupe de farfelus à la manipulation de Caroline Fourest ou comment faire le jeu de la laïcité radicale !», et sous le titre «Relire Malcolm X» dans le quotidien Le Soir de ce vendredi.

C’est avec consternation que j’ai pris connaissance comme beaucoup de deux vidéos tournant sur Facebook et Youtube, nous dévoilant une action d’un groupe radical, marginal qui avait pour but de censurer le débat de Caroline Fourest, ce 7 février soir à l’ULB pour ses combats islamophobes.

Mettons les choses au clair. Le groupe radical instrumentalisé semble-t-il par le chercheur Souhail Chichah qui n’est pas à sa première provocation et quelques membres du parti radical Egalité n’est aucunement une action défendant les intérêts de la communauté musulmane. Pire, cette action n’a qu’un objectif : «brasser du vent en vue des élections communales qui auront lieu en octobre 2012».

Burquas bla bla

A l’appel du chercheur de l’ULB qui invitait ses émules sur facebook à venir éructer les «burquas bla bla», une dizaine de jeunes séduits et instrumentalisés ont dès lors pris le chemin de l’ULB pour en «découdre» avec le symbole de la laïcité radicale en France.

L’action menée est une aubaine pour celle qui pourra ainsi se faire passer pour une victime en rappelant qu’elle combat tous les intégrismes et l’extrême droite. A lire les tribunes offertes à cette dernière et notamment dans le Soir ou elle en profite pour faire un lien odieux entre l’intellectuel Tariq Ramadan, son ennemi de toujours et le groupe d’excités, qui ainsi devient «le bras armé» de l’intellectuel suisse.

Car ne nous y trompons pas. Caroline Fourest est dangereuse, utilisant l’amalgame, le mensonge et la manipulation. Et en tant que telle, on combat ses idées en argumentant, en débusquant son double discours et non en la privant de parole d’autant plus qu’elle pourra aisément passer pour une victime.

Ceux qui lui ont offert cette tribune inespérée sont par conséquent les idiots utiles de l’intégrisme laïc. Madame Fourest reste un danger pour la laïcité, non par son discours qui pourrait sembler consensuel, mais parce qu’elle a été pendant des années, celle qui a allumé les flammes de la haine en France pour stigmatiser les musulmans et l’islam qu’elle amalgame à l’islamisme. Débordée depuis trois ans par sa frange radicale (Riposte Laïque et l’extrême droite, etc…), elle a nuancée son discours depuis qu’elle travaille au journal le Monde et qu’elle est devenue une égérie du combat de la « laïcité contre l’obscurantisme ». Son discours ne trompe personne, récemment elle a fustigé le nouveau président tunisien, le très démocrate et universaliste Moncef Marzouki, lui reprochant d’avoir fait alliance avec le parti islamiste Ennahda et d’avoir ainsi trahit ses valeurs.

Le débat, pas la censure !

Lire a suite sur http://www.resistances.be/chichah02.html

Commentaire(s)

> Super drôle :)

Sans rire, ce texte est très très marrant. On dirait un vieux texte stalinien des années 60. Tout y est.

1. Un leader charismatique radical manipulant des jeunes un peu naïfs dans un combat noble, mais maladroit. Vu qu'on a aucune idée des participant-e-s à l'action, ça ne mange pas de pain, c'est une affirmation que personne ne peut prouver, en terme de rhétorique, c'est sympa. Et puis ça permet de parler de manière condescendante pendant tout le texte, c'est toujours agréable, ça défoule.

2. Une critique des "extrêmistes" à qui on ne donne quand même pas la parole, histoire d'éviter qu'on se rende compte qu'illes n'ont pas demandé l'annulation du débat. Vu qu'on leur reproche de le demander, ça la fout mal.

3. Essentiel, une figure d'autorité morte à invoquer pour pouvoir bien envoyer du lourd. Le petit père des peuples, ça ne marche plus, alors là, ce sera Malcolm X. L'important, c'est de ne surtout jamais employer aucune citation du lien qui aurait un rapport quelconque avec ce dont on discute. Comme ça, on peut faire dire ce qu'on veut au leader mort sans risquer d'être contredit à aucun moment. Bon, les gens qui ont réellement lu Malcolm X risquent de se rendre compte qu'il y a des choses qui coincent, mais c'est pas grave, y'en a pas beaucoup.

4. Terminer par un rappel à la reponsabilité et à la modération. Comme ça, on passe pour le chic type rassembleur face aux "extrêmes" dangereux pour la société.

Très bonne parodie, belle comme un discours de Georges Marchais !

Cela dit, sans rire, ramener la problématique de Caroline Fourest et de sa politique à une question communautaire musulmane, c'est-à-dire que seul-e-s des musulman-ne-s sont censé-e-s agir et être concerné-e-s par les saloperies qu'elle balanche, c'est vraiment glauque. D'autant plus qu'aucune revendication religieuse n'a été émise par les perturbateurices, et que cette récupération est donc un joli détournement politique.

> C'est vrai qu'elle est marrante ton histoire de staliniens des années 60

Il se trouve justement que le petit groupe en question (Egalité) est composé notamment d'exclus du PTB. Groupe dont les positions ressemblent à s'y méprendre à celle de certains groupes pendant la guerre froide

http://resistances.be/chichah01.html

http://fr.wikipedia.org/wiki/Parti_du_travail_de_Belgique

Mais bon tu va sans doute encore nous prouver par A + B que Resistance.be et WIkipédia en savent moins que toi sur le sujet.

> Et ?

Il dit qu'il voit pas le rapport :)

Tu réponds aux arguments que j'ai soulevé concernant le texte où tu préfère discuter des affiliations politiques supposées d'inconnus à partir de liens wikipedia ? Parce que s'il s'agit de la deuxième hypothèse, tu vas jouer tout seul et je vais partir du principe que t'as rien à répondre à ce que j'ai écrit.

> Bonjour l'ambiance

Parce qu'il faut te répondre chaque fois que t'avances un argument ? Comme à l'école, sinon on va au coin et on est privé de récré ? Et si on le trouve inepte ton argumentaire on fait quoi ? On contourne la carte scolaire ?

> Ok

Ben maintenant que t'as clarifié c'est parfait ! Bon courage à causer tout seul dans ta tête :)

> ce qu'il faut pas lire !

Vous verrez qu'un jour, sous prétexte que le gars n'est plus là pour vous répondre, on vous interdira de causer d'un auteur, d'inviter à lire ou relire son travail ou de rappeler qu'à la fin de sa vie il s'était fendu d'une sévère mise en garde contre les excités (extrémistes si l'on préfère) qui tenteraient de récupérer sa pensée.

Les commentaires ne sont pas autorisés pour article.