LE COLLOQUE "ISRAËL ÉTAT D'APARTHEID ?" sera maintenu : on ne lâche rien !

Mot-clefs: Répression
Lieux:

POUR LA TENUE DU COLLOQUE "ISRAËL ÉTAT D'APARTHEID ?" !

Le 22 février

Bonjour à tou-te-s,

Les dernières informations concernant le Colloque "Israël : un État d'apartheid ?" et le combat contre son interdiction. ( Mail à faire circuler largement)

Stopapartheid-medium
Pas de titre pour 11386


1) Le colloque est maintenu, malgré la position de la Présidence (voir point 5). Toutes celles et tous ceux qui souhaitent assister au colloque sont invité-es à s'inscrire en envoyant un mail à iawparis8@gmail.com. Attention, les places seront chères ! Plus de 80 inscriptions au cours des dernières 48 heures...

2) La "lettre des 100", devenue "lettre des 300", sera demain la "lettre des 500", puisque plus de 200 universitaires et chercheurs ont apporté leur signature. Plus d'un millier d'autres signataires, dont 600 étudiants de Paris 8, se sont joints à la démarche.

3) Le département Méditerranée/Monde Maghrébin de l'université de Paris 8 s'est à son tour prononcé contre l'interdiction du colloque :

"Nous apprenons avec stupeur et étonnement la décision de la direction de l'Université de retirer, après l'avoir donné, l'autorisation de la tenue d'un colloque intitulé « Des nouvelles approches sociologiques, historiques et juridiques à l'appel au boycott international : Israël : un État d’apartheid ? », qui devait se tenir les 27 et 28 février prochains à Paris 8 sous l'égide de spécialistes venus de différents pays (...)".

La suite sur : http://collectifpalestineparis8.over-blog.com/article-l....html

4) Un communiqué d'organisations syndicales, politiques et associatives de Paris 8 (CGT, UNEF, NPA, UEC...) a été rendu public :

"Nous, organisations syndicales et associations de Paris 8, dénonçons l’annulation du colloque « Israël un Etat d’apartheid ? » organisé par le collectif Palestine de Paris 8. L’annulation de ce colloque préalablement autorisé par la présidence et le Conseil d’administration de l’Université (ayant même reçu une subvention du FSDIE de 2500€) est une remise en cause intolérable de la démocratie, de la liberté d’expression et de réunion au sein de notre université. (...)".

La suite sur :
http://collectifpalestineparis8.over-blog.com/article-c....html

5) Nous avons rencontré le Président de Paris 8 ce mardi. Il a maintenu sa position, tout en nous proposant une "solution" hors de Paris 8. Le communiqué suivant résume la position des organisateurs, qui ont notamment décidé de déposer un référé-liberté au Tribunal Administratif :

Paris 8 n’autorise toujours pas le colloque « Israël : un État d’apartheid ? », mais celui-ci aura bien lieu !

Communiqué du Collectif Palestine Paris 8, le 22 février

Le Collectif Palestine Paris 8 a rencontré ce mardi 21 février le Président de l’Université, Pascal Binczak. Ce dernier nous a signifié qu’il ne reviendrait pas sur sa décision de retirer l’autorisation qu’il avait préalablement accordée à la tenue du colloque des 27 et 28 février.

Les « arguments » du Président ne nous ont guère convaincus puisqu’il a essentiellement insisté sur le caractère « sensible » des questions abordées lors du colloque, principale explication, selon lui, du risque de « trouble à l’ordre public ».

Nous avons fait part au Président de notre consternation et de notre incompréhension et lui avons signifié qu’une telle annulation constituait un précédent dangereux, portant atteinte à la liberté d’expression et aux libertés académiques. Il nous semble en effet préoccupant que des universitaires et des chercheurs ne puissent pas présenter leurs travaux dans une université, au motif que ceux-ci seraient trop « sensibles ». Quel sera le prochain sujet « sensible » dont on ne pourra pas parler dans une université ?

La Présidence de Paris 8 nous a proposé d’aider à l’organisation du colloque dans un lieu situé à l’extérieur de Paris 8.

Nous n’avons pas répondu favorablement à cette proposition. Pour nous, le colloque doit se dérouler à l’université. C’est pourquoi nous déposons ce mercredi 22 février un référé-liberté devant le tribunal administratif afin d’obtenir l’annulation de la décision du Président.

Quelle que soit la décision du tribunal, le colloque aura lieu.

Nous invitons toutes celles et tous ceux qui ne l’auraient pas encore fait à signer la lettre ouverte au Président de Paris 8 (en envoyant un mail àcensurecolloqueparis8@gmail.com). Nous invitons en outre toutes les personnes désireuses d’assister au colloque à s’inscrire en envoyant un mail à iawparis8@gmail.com.

**
Merci pour votre soutien, et merci de faire circuler largement ce mail

Commentaire(s)

> Immense succès du BDS !

Cassandra Wilson du bon côté de l'Histoire

http://www.bdsfrance.org/index.php?option=com_content&v...monde

Mercredi, 22 Février 2012 07:58

Il devient de plus en plus facile de convaincre les artistes de ne pas se rendre en Israël, pour ne pas se rendre complices de la politique de promotion de cet Etat criminel. Il suffit maintenant de les informer et de leur montrer la longue liste des artistes qui ont été convaincus avant eux pour que, très rapidement, ils se rendent à l'évidence: on ne peut pas, aujourd'hui, chanter en Israël sans faire de politique, sans trahir les Palestiniens...

C'est ce qu'ont compris, dans les dernières semaines, deux groupes et une chanteuse américains, Tune-Yards, The Pains of Being Pure at Heart et Cat Power.

C'est aussi ce qu'a compris l'immense chanteuse américaine de jazz Cassandra Wilson qui, en annulant son concert en Israël déclare, sans peur et sans hypocrisie: "En tant que militante des droits de l'homme, je m'identifie avec le boycott culturel d'Israël"

Si les Palestiniens et tout le mouvement de solidarité, remercient et félicitent Cassandra Wilson, nous la soutenons également alors qu'elle subit maintenant des attaques racistes de la part de militants sionistes (en particulier sur son compte twitte r: http://twitter.com/#!/reallycassandra ), qui ne feront que la conforter dans la justesse de son choix. Madame Wilson, vous vous êtes placée du bon côté de l'Histoire!

La Campagne BDS France

> les modos censurent !

il est donc interdit de dire que la france de sarko pratique aussi l'apartheid ? qu'elle s'est fait épinglée plusieurs fois par la Cours européenne des droits de l'homme sur son comportement envers les Roms qui, s'ils ne sont pas français sont européens et doivent avoir les mêmes droits que les français.

La france de sarko s'est aussi épinglée à propos de l'article 3 sur les traitement inhumains et dégradants.

La france de sarko s'est aussi fait épinglée sur le droit des étrangers qu'elle ne respecte pas dans le sens des droits de l'homme.

Hurler contre tous les pays qui pratiquent l'apartheid, oui. Garder son ire uniquement contre l'état israélien, ça commence à faire bizarre.

> Vous avez déjà entendu parler du négationnisme ?

C'est quand on essaie de minimiser les crimes d'un Etat en les comparant à n'importe quoi.

Nier l'apartheid, c'est aussi grave que tous les autres négationnismes.

> Pour ceux qui auraient des doutes sur le bien fondé du boycott des universités israéliennes

LE TÉMOIGNAGE D'ILAN PAPPÉ (historien israélien)

Boycott académique israélien : l’affaire Tantura

"Je pense sincèrement qu’un boycott général est nécessaire parce qu’il y a une obligation morale d’en finir avec l’occupation. Seule une pression extérieure similaire à celle qui avait agi contre l’apartheid en Afrique du Sud pourrait réussir cela. Le procès que j’ai subi était une tentative d’utiliser un procédé légal pour se débarrasser de moi, mais il a échoué grâce au soutien international que j’ai reçu. Dans ce sens, le boycott contre les universités israéliennes fait partie d’un boycott qui se développe de plus en plus, dont on ne parle pas et qui concerne divers aspects, des produits aux chanteurs israéliens.

En 1980, j’avais décidé de donner un cours sur le conflit israélo-palestinien à l’Université d’Haifa. À la fin de cette année, et selon leurs motivations, les étudiants avaient présenté leurs bilans, sous forme de projets ou de travaux de recherche. Quelque temps après, un de ces étudiants - Teddy Katz-, né à Haifa et membre du kibboutz Magal, avait décidé de poursuivre les recherches afin d’élucider le sort que certains villages palestiniens - en particulier, Tantura - avaient subi pendant la guerre de 1948. En 1998, il a présenté son mémoire de maîtrise à l’Université d’Haifa et il a atteint une note très élevée : 97% (je lui aurai accordé 100%). À partir des documents qu’il avait pu réunir, Katz était arrivé à une série de conclusions ; entre autres, il avait déduit que 225 palestiniens avaient été assassinés pendant l’occupation de Tantura par les troupes israéliennes : 20 seraient morts pendant les combats et le reste, des civils et des militaires non armés, auraient été exécutés après la reddition du village. Puis en 2000, Teddy Katz a été interviewé par Amir Gilat, un journaliste de Ma’ariv. La réaction des vétérans de la Brigade Alexandroni, responsable de la capture de Tantura, fut presque immédiate : certains d’entre eux ont refusé d’admettre ce massacre tandis que d’autres ont confirmé, avec les témoins palestiniens, les données recueillies par Katz. Peu de temps après, les vétérans de cette Brigade, s’estimant lésés par les résultats de cette étude, portèrent plainte contre Katz, l’accusant de calomnies et de propos abusifs et exigeant un million de shekels en dédommagement. […]

Lire la suite :

http://www.protection-palestine.org/spip.php?article11567

> Tssss

Il n'est absolument pas interdit de dire que la France a des pratiques racistes, que la France est un état fasciste, de comparer les CRS à des SS ou quoi que ce soit d'autre de ce genre ici. Par contre, le faire de manière récurrente dans les contributions qui parlent d'Israël, c'est un bête troll. Et les pratiques de la France vis-à-vis des Roms et celles d'Israël vis-à-vis des palestinien-ne-s ne sont pas (encore) au même niveau: jusqu'à preuve du contraire, la France n'a pas érigé un mur autour de 1,5 millions de Roms en les bombardant plusieurs fois par semaine.

Donc oui, les commentaires qui râbacheront à longueur de journée "et pourquoi pas attaquer telle cible plutôt que celle-ci ?" seront virés, parce que ça n'avance à rien. Du tout. Et, en plus, ils n'apparaissent que concernant Israël. C'est lourd.

> Vous avez déjà entendu parler de banalisation ?

A quoi peut bien servir l'emploi du mot négationnisme (cf. à 01:08)alors qu'on parle d'Israël ou de sa politique ? Politique détestable par ailleurs. Cette précision des fois qu'il viendrait à un imbécile (qui d'autre ?) l'idée de me traiter de sioniste ou d'admirateur d'Israël.

> au modo

pas étonnant que ce genre de com n'apparaisse que sur les fils parlant d'Israël. Est-ce qu'il y a d'autres pays qui sont traités ici de pays de l'apartheid ou de pays raciste en dehors d'Israël ?

> Je repète

Non, d'autres pays ne sont pas accusés de perpétrer un état d'apartheid parce que d'autres pays ne pratiquent la politique d'Israël vis-à-vis des palestinien-ne-s (là encore, en France, on a pas encore tué des leaders roms à coup de drones).

Et puis, de toute façon, pour dénoncer les politiques racistes et fascistes d'autres états, t'as qu'à écrire les contributions, non ? Si tu trouves que ce site ne parle pas assez d'autres trucs, ben tu sais que t'il te reste à faire. C'est le principe de l'Open Publishing. Je peux te garantir que tes futures contributions analysant (par exemple) les politiques migratoires absolument immondes de l'Italie (par exemple), seront validées comme il se doit.

En attendant, tout ça, c'est du troll de bas étage.

> N'en déplaise aux nostalgiques de l'apartheid

Bonjour à tou-te-s,

Les dernières informations concernant le Colloque "Israël : un État d'apartheid ?" et le combat contre son interdiction. ( Mail à faire circuler largement)

1) Ce vendredi à 14h, le tribunal administratif de Montreuil nous convoque pour une audience suite au dépôt de notre référé-liberté, qui vise à casser la décision du Président de Paris 8. Si nous vous tiendrons bien évidemment informés du résultat de cette plainte et de cette audience, chacun-e peut néanmoins venir y assister puisqu'elle est publique.

2) Les inscriptions pour le colloque continuent d'affluer. Plus de 250 à ce jour. Une seule adresse pour s'inscrire :iawparis8@gmail.com

3) Ce jeudi soir, Céline Lebrun (Collectif Palestine Paris 8), Ivar Ekeland (Président honoraire du Conseil Scientifique de l'ENS et de l'Université Paris-Dauphine) et Julien Salingue (Université d'Auvergne) étaient les invités du Forum Débat de Beur FM pour parler du colloque. L'émission peut être écoutée en se rendant sur la page suivante :

http://collectifpalestineparis8.over-blog.com/article-e....html

4) Cette semaine, l'ENS, puis l'EHESS, ont refusé d'attribuer des salles à des étudiants qui souhaitaient organiser des conférences sur la Palestine. Une réaction collective a été décidée, avec l'organisation d'un meeting le 29 février au soir à la Bourse du Travail (rue du Château d'eau), contre la censure et pour la liberté d'expression, en présence (entre autres) de Stéphane Hessel et d'Omar Barghouti. Tous les renseignements sur :

http://collectifpalestineparis8.over-blog.com/article-l....html

***

Merci pour votre soutien!

> pas de hiérarchie !

maintenant, il faudrait faire des hiérarchies entre les victimes ? certaines sont plus victimes que d'autres parce qu'elles sont palestiniennes ?

Il n'y a pas de drones en France, mais pas mal de morts dues à des policiers qui n'aiment pas les gens un peu ou beaucoup bronzés et sont couverts par leur hiérarchie.

Je ne parle même pas des Tibétains, des autochtones sud américains etc sous domination de gouvernements racistes, pratiquant l'apartheid.

Ca vaudrait le coup d'inonder les indys de tous ces méfaits, comme certain le fait à propos d'Israël et uniquement d'Israël. Mais on a aussi d'autres choses à faire, sur le terrain, plutôt que copier coller des textes à longueur de journées passées devant son écran.

Ca fait assez mal au coeur de voir comment indy pratique la discrimination entre victimes suivant leur position géographique, laissant passer des commentaires plus antisémites qu'antisionistes ... supprimant tous les commentaires non purement pro-palestiniens-hamas

> Toujours pour les nostalgiques de l'apartheid

Israël et l’apartheid

Le quotidien britannique The Guardian a publié, les 6 et 7 février 2006, deux enquêtes approfondies du journaliste Chris McGreal, le premier sur le parallèle possible entre la société israélienne et la société blanche d’Afrique du Sud, le second sur la longue coopération entre le régime de l’apartheid et Israël depuis les années 1950 jusqu’à la chute du régime blanc.

A lire sur le site du Guardian :

« Worlds apart » (6 février 2006) ;

« Brothers in arms - Israel’s secret pact with Pretoria » (7 février 2006)

http://www.monde-diplomatique.fr/carnet/2006-02-07-Isra...theid

> Mais t'es bouché ou quoi ?

Y'a pas de hiérarchie entre les victimes, c'est ce que je me tue à t'expliquer ! Des articles parlant en long, en large et en travers de la colonisation chinoise au Tibet ou des luttes indigènes en Amérique du Sud auraient toute leur place ici, simplement ces contributions ne sont pas écrites. Si elles ne sont pas écrites, ce n'est pas la faute des gens qui parlent ici de l'apartheid israélien !

Et c'est toi qui créé une compétition artificielle des luttes là en venant troller sur un article causant d'Israël. C'est mieux qu'Indymedia Nantes aie des contributions parlant du sort fait aux palestinien-ne-s plutôt que rien du tout nan ? Ce serait quoi ta position ? On n'accepte rien parlant d'Israël si on a pas en même temps un article parlant de trois autres situations coloniales dans le monde ? Si on pars de cette logique là, personne ne contribuera jamais rien sur rien. Vive les articles dénonçant l'apartheid israélien, et vive aussi les futurs articles parlant de la sale guerre en cours au Cachemir ! Pourquoi vouloir mettre en compétition l'un et l'autre ? Ça n'a pas de sens !

Sinon, comparer la situation des palestinien-ne-s aux bavures policières en France, ça montre juste que tu n'a à peu près aucune idée de la situation en Palestine (surtout que ça veut dire que tu crois qu'entre deux attaques de drones, y'a pas des bavures policières "ordinaires" comme par chez nous). Et j'espère bien que les commentaires sur un site comme Indymedia Nantes sont pro-palestiniens, sinon ça me ferait mal. Tu veux quoi ? Des commentaires justifiant la politique coloniale israélienne ? Pourquoi pas des commentaires justifiant la politique espagnole au pays Basque, pendant que t'y es ? Par contre, les commentaires "pro-Hamas", ils existent que dans ta tête.

> Mouais

D'accord avec ce que dit Modo. A ceci près que je m'interroge su la dernière phrase. Est-elle là pour faire oublier l'existence quasi-quotidienne de coms à la limite de l'antisémitisme ou du négationnisme ?

> série à voir

sur Courrier International et son dossier sur le PO

http://www.courrierinternational.com/dossier/2012/02/17...srael

annonce d'une série documentaire en 7 épisodes, 1 tous les 15 jours, "vers où israël ?" dont voici le 1er Shoah vs Nakba

http://courriermedias.courrierinternational.com/webdocs....html

> Ils ne sont pas bouchés, ils sont complices

Personne de bonne foi ne peut ignorer ce qui se passe en Palestine. Faire des comparaisons avec ce qui se passe en France pour banaliser ce nettoyage ethnique, c’est ni plus ni moins que du négationnisme, d’autant plus odieux qu’il vient de gens habitués à utiliser ce qualificatif pour tous leurs contradicteurs, spécialement les antisionistes.

Pour que plus personne n’ignore ce qui se passe en Palestine occupée, il faudrait lire les comptes-rendus hebdomadaires du PCHR, qui représente la société civile et non le « Hamas » ou les terroristes, comme veulent le faire croire les trolls.

Rapport sur les violations israéliennes des droits humains

PCHR du 16 au 22 février 2012

http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=11837

> Non

Je ne vois pas de commentaires à la limite de l'antisémitisme et du négationisme sur Indymedia Nantes. Heureusement qu'il n'y en a pas, sinon ils jarteraient direct. Je n'ai pas pris le temps de répondre à cette phrase parce que pour moi, c'est simplement une accusation facile qui revient tout le temps quand on discute du conflit israélo-palestinien, rien de plus. C'est une accusation facile et fatigante, et on (le collectif de modération) a d'autre choses à faire que de se lancer dans une chasse aux sorcières.

> du général et du particulier

Ce n'est pas parce que quelque chose revient tout le temps (une accusation par exemple) qu'elle est tout le temps fausse. Il y a des cas où cette chose est avérée. Qui parle de négationnisme à propos d'Israël ? L'UJFP ? Non ! l' AFPS et le BDS ? Non plus ! Qui alors ?

Les commentaires ne sont pas autorisés pour article.