Action contre Vinci, le nucléaire et son monde

Mot-clefs: Actions directes
Lieux: Nantes

Ici comme ailleurs, quelques grains de sables sur les rails du train-train...

 
Dans la nuit de Jeudi à Vendredi, l'agence Vinci Park d'Ixelles (Bruxelles) a été attaquée.

Les fils de la caméra de surveillance ont été coupés, les serrures de l'entrée remplies de colle et une chaîne à été cadenassée pour bloquer les portes. Des affiches ont également été collées sur toute la vitrine avec le texte qui suit:

AVIS AUX EMPLOYES DE VINCI

Ce matin, vous débuterez votre travail avec quelques minutes de retard.

Ce charmant boulot qui consiste à se promener, à longueur de journées, dans les rues du quartier à la recherche de stationnements impayés ou de disques bleus expirés.
Ce geste quotidien devenu banal : Une ou deux phots et hop ! le ticket est imprimé et vient se glisser délicatement sous les essuies glaces.

« Il faut bien manger » ; « Si c'est pas moi, quelqu'un d'autre le fera » ;...
C'est aussi ce que répondent les contrôleurs, flics ou matons !

Est-ce que la seule solution pour survivre dans ce monde se limite à accepter de porter l'uniforme (quelque soit sa couleur) et de faire le flic ?
Et où vont toutes ces thunes amassées avec tant de bonne volonté ?
Dans les poches de Vinci ! Pardi !

Vinci qui se réclame d'être le « premier groupe mondial de construction-concession »
Vinci qui bétonne nos vies main dans la main avec les Etats dictatoriaux comme démocratiques et y construit aussi bien des ouvrages gigantesques, que des installations nucléaires des prisons ou des centres fermés pour sans-papiers.

Vinci qui cherche à imposer par la force ses projets mais qui se retrouve confronté à des luttes un peu partout :
Contre le projet ITER de fusion nucléaire en France, les mines d'Uranium au Niger, l'autoroute Moscou-St Petersburg, la LGV (Ligne Grande Vitesse Sud Europe Atlantique, l'aéroport International de Nantes à Notre Dame des Landes...
Par exemple aujourd'hui, un train de déchets nucléaires traverse la France et l'Allemagne. Il se retrouve confronté sur sa route à toute une série d'actes de résistance et de sabotages.

Cela nous concerne aussi parce que Vinci fait partie de ces entreprises qui jouent avec nos vies et les pourrissent.
Parce que nous ne voulons pas ni du nucléaire, ni du monde qui va avec et que nous sommes solidaires de toutes les luttes à son encontre.

Peut-être bien que toi aussi, tu pourrais déserter ton boulot
(et au passage cracher sur ton patron !)

Commentaire(s)

> Vinci dégage !

Pas besoins de démissionner pour cracher sur son patron. Que l'on bosse chez Mac do ou que l'on soit serveureuse dans un bar associatif, on bosse pour la même société capitaliste. Etre exploité par Vinci ne veut pas forcément dire en être complice. Bon après si le boulot en question consiste à foutre des prunes, c'est vrai que c'est abusé, que ce soit ou non au service de Vinci.

En tout cas, bravo pour l'action.