RADIO COURTOISIE ET RACISME LIBERTAIRE ?

Mot-clefs: Racisme
Lieux:

Le « racisme libertaire » est une expression que nous aurions aimé n’avoir à jamais employer.

PS : Les liens ont été enlevés de l’article.

Le « racisme libertaire » est une expression que nous aurions aimé n’avoir à jamais employer.

Pourtant, il n’y a pas moyen de faire autrement, en ce qui concerne l’objet de cet article : une émission diffusée sur Radio Libertaire, le 27 avril 2009.

Ce jour là, l’animateur de « La Philanthropie de l’Ouvrier Charpentier » invite deux membres du groupe Riposte Laïque à propos de la publication de leur dernier ouvrage « Les dessous du voile : 1989-2009, vingt ans d’offensive islamiste ».

Nous ne nous étendrons pas ici, sur le groupe en lui-même, dont le discours et l’objectif sont dépourvus d’ambiguïté. Riposte Laïque assume parfaitement la hiérarchie entre le danger représenté par les différentes religions monothéistes, et donc, la dénonciation prioritaire de l’islam, au nom d’une « offensive » de celui-ci contre la République.

Actuellement, Riposte Laïque s’est engagée dans un combat contre ce qui est appelé l’ « islamisation » du quartier Barbès, publiant notamment de nombreuses photos de personnes musulmanes parfaitement reconnaissables , et les désignant comme les membres d’une « police Paris-lamiste ».

On pourrait donc s’interroger sur le sens d’une invitation à un tel groupe, sur la radio de la Fédération Anarchiste. Mais, pourquoi pas, si il s’agit d’en faire une critique sans concession, au nom d’une autre laïcité, d’un anticléricalisme universel, qui est à la base du mouvement anarchiste.

Mais ce 27 avril 2009, il s’agit de toute autre chose : pendant l’émission, Philippe Raulin, l’animateur , par ailleurs secrétaire mandaté par les adhérents de la FA pour Radio Libertaire, reçoit les deux animateurs de Riposte Laïque comme des compagnons de route, avec lesquelles les divergences existent, mais sont secondaires.

Et ces divergences, comme nous le verrons ne concernent en rien le discours objectivement raciste qui va être tenu pendant une heure, sous couvert d’anticléricalisme.

Chacun peut écouter l’intégralité de l’émission, en recopiant le lien suivant dans son navigateur (1). Et constater que les propos reproduits ici ne sont pas sortis de leur contexte.

L’argument le plus « modéré » qui sera évoqué dans cette émission est celui de la particulière nocivité de l’islam, au regard des autres religions.

Ainsi, Anne Selensky affirme-t-elle très vite : « Les trois religions monothéistes sont sexistes, mais il y en a des moins pires ».

Cette affirmation, à aucun moment, évidemment ne sera étayée par des arguments objectifs. La seule « preuve » de cette nocivité particulière résiderait dans l’ « offensive islamique » sur la laïcité, dont la tentative d’imposer le voile dans l’espace public constituerait le cœur stratégique.

D’entrée donc, est affirmée une critique différenciée des religions, une échelle de valeurs, une prise de parti.

Pour Riposte Laïque et l’animateur, l’ « islamophobie », n’est qu’une critique spécifique de l’islam et une hiérarchisation fondée sur un état actuel des stratégies des différentes religions. Cela n’aurait rien à voir de près ou de loin, avec du racisme, puisque toutes les autres religions pourraient, en fonction de leur évolution être critiquées sur la même base.

Mais, les propos tenus pendant toute l’émission démentent cette affirmation, et permettent de tracer clairement la frontière entre la critique spécifique de l’islam et l’islamophobie , forcément raciste.

Car tout au long de cette émission, avec une hargne sans failles des deux membres de Riposte Laïque et la complaisance de l’animateur, ce n’est pas seulement l’islam qui va être attaqué mais les individus musulmans, et parmi eux les jeunes femmes et les adolescentes.

Anne Selensky n’hésite pas ainsi, à développer longuement les réactions de rejet PHYSIQUE que lui inspirent les femmes voilées : « C’est vraiment quelque chose de physique le voile, on ne peut pas le comparer avec les autres religions », « J’ai mal au ventre, le cœur qui bat ».

A de nombreuses reprises, elles sont qualifiées, également par l’animateur de « Fantomas », de « Belphegor », de « fantômes ».

Certains partisans de l’interdiction du voile font au moins mine de prétendre le faire pour les femmes voilées, pour eux toutes des victimes. Sur Radio Libertaire, on ne prend pas de ces précautions oratoires que même l’UMP utilise.

En effet, pendant toute l’émission, chacun va revenir sans arrêt sur la complicité de ces femmes dans l’offensive en cours, et notamment en ce qui concerne les mineures. A plusieurs reprises, elles sont présentées comme des « petites soldates ».

« Creil 1989, tu as trois jeunes filles de treize ans qui veulent imposer le voile à l’école. »

« Des personnes de 12/13 ans qui connaissent parfaitement les lois ».

« Tu vas avoir immédiatement la petite soldate de service qui vient avec son voile ».

Du simple port du voile, il est déduit bien plus qu’une conviction religieuse. Riposte Laïque martèle sans cesse sa thèse de l’ « offensive structurée et programmée » , et notamment à propos des femmes qui refusent d’être examinées par un homme à l’hôpital, de celles qui portent plainte pour discrimination lorsqu’on leur interdit, en raison du port du voile l’accès à un lieu public ou même privé.

Les mots ont un sens : évoquer des prises de position individuelles, comme reflétant une offensive « structurée et organisée », ce n’est pas autre chose que faire de chaque musulman l’agent conscient d’un « complot islamiste ». Raisonnement qui a une parenté évidente avec celui du « complot juif » et comme nous le verrons cette parenté ne s’arrête pas là.

On est bien en tout cas dans un discours raciste qui s’attache à la personne et non à la religion.

D’ailleurs, à plusieurs reprises, les deux animateurs tombent le voile, et emploient le terme « arabe », à la place de celui de musulmans, sans qu’une quelconque correction, même de forme soit apportée par l’animateur.

« La façon de faire des garçons arabes, leur machisme ouvert, conforte le sexisme latent des autres, »

« Les garçons arabes ne supportent pas les jupes » .

Ces propos sont présentés comme inattaquable car émanant notamment de Fadela Amara, elle-même d’origine maghrébine, là encore une rhétorique usée à l’extrême droite raciste et antisémite.

Mais au fil de l’émission, on va aller encore bien plus loin dans le fascisme ouvert : il ne s’agit pas seulement de décréter des « inférieurs », religieux et culturels, mais de faire l’apologie des « supérieurs ».

Et l’alibi de la critique religieuse tombe au cours de l’émission : il ne s’agit pas seulement de présenter le christianisme comme moins dangereux que l’islam, mais bien d’exalter une civilisation : l’Occident.

« Il y a CHEZ NOUS une espèce de crispation honteuse, Il faudrait abandonner la conscience malheureuse de l’ex-colonisé (sic). «

« Y’a des cultures plus avancées que d’autres , ça dépend des domaines. Incontestablement la culture occidentale est plus avancée sur la question des libertés individuelles, et du droit des femmes

»

Puis, le cheminement se poursuit :

« Tant qu’on est culpabilisé d’être occidental , on va droit dans le mur et on est grignotés, et les AUTRES se permettent de faire du chantage ».

Et enfin

« Y’a une espèce de chantage des enfants de colonisés sur les ex colonisateurs ». « NOTRE culture occidentale est tout à fait admirable , oui il y a une hiérarchie dans les cultures »

On est bien dans le racisme systémique : un NOUS et un EUX, avec une hiérarchie fondée sur la culture dans son ensemble et pas sur l’un de ses aspects.

Et bien au-delà des « Musulmans » , des « Arabes », le EUX ce sont en France les « ex colonisés », les « petits enfants des colonisés ». Vaste catégorie, qui divise donc les individus, non pas en vertu d’un choix culturel de leur part, mais sur la base de la filiation familiale. Le camp des coupables englobe bien tous ceux qui sont nés quelque part et leurs parents.

L’ensemble de cette émission est donc une accumulation d’amalgames grossiers, de discours racistes dont la banalité ne mériterait aucune analyse spécifique s’ils avaient été tenus sur Radio Courtoisie, mais dont l’absence d’ambiguïté totale rend plus répugnante encore leur diffusion sur la radio de la Fédération Anarchiste.

Et malheureusement, les interventions de l’animateur, bien loin d’aller en contre cette hallucinante profession de foi frontiste, y ajouteront un élément qui y manquait pour en faire un modèle du genre : l’antisémitisme.

Notre secrétaire national de la FA, en effet a bien une divergence avec Riposte Laïque : certes il reconnaît que le « djihad est dans la rue », il déplore que le voile ne soit pas d’ores et déjà interdit à l’université, il ne bronche à aucun moment même quand on passe de « musulmans » à « arabes ».

Mais voilà, Riposte Laïque, au cours de l’émission, ne tape pas sur les Juifs.

Or notre animateur partage la répugnance qu’inspire à Anne Lesensky « les petites soldates de treize ans ». et sa réaction physique devant la femme voilée.

Mais Philippe Raulin ajoute « Moi quand je vois un gamin de cinq ans avec une kippa, j’ai la même claque. Il me pose le même souci qu’une bonne sœur »

Dans la bouche d’un anarchiste prétendu, de celui qui se revendique d’un courant pour qui les membres du clergé, quels qu’ils soient sont des ennemis politiques, les mettre sur le même plan que des enfants de cinq ans porteurs d’un signe religieux, c’est sans ambiguïté aucune.

Et par la suite, Philippe Raulin va montrer à Riposte Laïque qu’il n’est pas en reste sur les clichés racistes propres à chaque culture minoritaire.

A plusieurs reprises, il évoquera le judaïsme, comme une religion qui pratique elle aussi une offensive, mais « en se cachant ». Il opposera ainsi le « djihad mené dans la rue » et le « terrorisme interne » de la religion juive.

On notera que les deux membres de Riposte Laïque, qui prétendent fréquemment dénoncer l’islam au nom de la lutte contre l’antisémitisme, viscéral selon eux dans la population « musulmane » notamment des quartiers populaires, ne relèveront pas le cliché pourtant traditionnel du Juif « qui se cache » pour mieux régner.

Le sabre arabe et le goupillon juif (2), en quelque sorte, à chacun selon les « capacités » de sa race, le djihad ouvert pour les Arabes, primitifs au sang chaud, et la dissimulation sournoise pour les Juifs.

Mais le secrétaire national de la FA croit déceler bien plus inquiétant dans la situation actuelle : il semblerait que les minorités déjà nuisibles en elles même, s’inspirent désormais mutuellement pour leurs complots réciproques.

En fin d’émission, Philippe Raulin explique donc qu’aujourd’hui la Shoah est instrumentalisée pour neutraliser toutes les critiques contre le judaïsme et Israël, en les réduisant à de l’antisémitisme.

Evidemment, Raulin, ne précise pas quelles seraient ces critiques, ni dans quel contexte elles seraient qualifiées d’antisémitisme.

Malheureusement, dans le contexte de cette émission, ces critiques en courent effectivement le risque : par exemple quand la Shoah est qualifiée, sans plus, de « massacre ignoble », une banalisation pas anodine après l’énoncé des clichés précédents. D’ailleurs, un des deux intervenants était déjà allé extrêmement loin, dans la banalisation du nazisme, en comparant le voile à l’étoile Jaune.

Donc, la thèse de Raulin, est celle-ci : « L’islam essaie de se positionner, par rapport à la Shoah, qui a été un massacre ignoble, on ne peut pas critiquer. On a une tentative d’arriver à peu près à la même démarche de la part de l’islam »

Et là ou les Juifs neutraliseraient la critique religieuse et politique en culpabilisant avec le génocide, les Musulmans eux, feraient la même chose, avec…la colonisation.

Heureusement pour la France, sur Radio Libertaire, on ne se laisse pas culpabiliser, comme le démontre cette courageuse émission, ses invités et son animateur.

Les défenseurs officiels de la France aux Français ne s’y sont pas trompés : C’est avec plaisir que le site FrançoisdeSouche, l’un des leaders de l’Internet d’extrême droite, diffuse donc une partie de l’émission le 28 septembre 2009 )

Plaisir partagé dans les commentaires ou l’éloge de Riposte Laïque voisine avec le contentement de voir des propos de ce type sur une Radio Anarchiste. Comme le résume bien un certain « Personne », « Radio libertaire sur Fdesouche, c’est dire si la situation est sentie comme dramatique par tous au delà des orientations politiques traditionnelles. ».

Depuis cette diffusion, Riposte Laïque a réagi, en disant très clairement qu’elle ne voit aucun problème politique à voir repris ses propos par fdesouche.

Rien d’étonnant.

Quant à Radio Libertaire et à la Fédération Anarchiste, nous avons cherché en vain, une réaction individuelle ou collective à cette émission, et aux propos qui y ont été tenus, par les invités comme par l’animateur.

Pourtant le problème va bien au-delà de la simple question de la tribune donnée à des thèses racistes et antisémites : même l’argument éculé de la liberté d’expression et du débat démocratique contradictoire ne tient pas une minute, dans la mesure ou à aucun moment, les propos racistes de Riposte Laïques ne seront contredits sur le fonds principal. L’animateur renchérira dans le sens de ses invités, et y ajoutera ses propres délires.

Pourtant, le contenu de cette émission engage bien au-delà de son animateur, dans la mesure où celui-ci, exerce de longue date un mandat national qui lui a été conféré par l’ensemble des membres de la FA.

Une organisation ou ces mandats sont en très petit nombre, et donc absolument pas anodins. Une organisation dont les membres ne peuvent se réfugier derrière « la trahison du mandaté », dans la mesure, ou il s’agit de mandats directs et révocables à tout moment, si besoin est, et selon un mécanisme qui peut être demandé par tout adhérent.

A ceux qui prétendent que la perméabilité actuelle d’une partie de l’extrême gauche aux thèses d’extrême droite est une pure invention paranoïaque et diffamatoire, cette émission oppose un nouveau démenti, d’autant plus cinglant, qu’encore une fois, elle n’a donné lieu à aucune réaction à l’extrême gauche six mois après sa diffusion.

Elle démontre aussi l’absurdité des discours visant à démontrer que le racisme et l’antisémitisme sont deux phénomènes distincts, qui n’évolueraient pas forcément de concert.

De fait, c’est bien de manière concomitante que les discours antisémites sous couvert de lutte « antisioniste » et les discours racistes sous couvert de lutte « anti-islamistes » progressent depuis quelques années à l’extrême gauche, comme dans le reste de la société.

Et l’entente cordiale entre l’animateur et les invités de cette émission, dont les priorités de stigmatisation sont pourtant différentes, en est le meilleur exemple.

Qu’un tel cas d’école du discours fasciste ait eu une radio qui se revendique comme anarchiste pour l’accueillir, devrait avoir des conséquences immédiates sur les rapports à entretenir avec l’organisation politique responsable de cette radio.

(1)

nous ne publions pas de liens clickables vers les sites d’extrême droite. Merci de respecter cette mise en page si vous reprenez nos textes.

(2) expression visant à qualifier l’encerclement des esprits évolués en France, dont la paternité revient également à des militants de la FA, qui traduisaient de cette manière imagée, leur conception de la situation actuelle mais aussi de l’Histoire de France. Le tout dans un texte à propos des manifs pour la Palestine, ou les dérives antisémites indéniables étaient cependant indistinctement attribués à l’ensemble des musulmans présents décrits, dans un style banalement lepéniste comme « Un flot continu de femmes voilées et barbus sortant toujours des bouches du métro ». Texte publié par le Monde Libertaire numéro 1539 et visible également sur le site de fdesouche, décidément en passe de devenir un fidèle et efficace relais de la FA

Commentaire(s)

> Avec indication d'origine

et avec le titre original:

http://luftmenschen.over-blog.com/

> Y’en a qui se faisaient encore des illusions sur la FA ?

La Fédération anarchiste s’est particulièrement distinguée dans un article paru dans « Le Monde libertaire » à propos des manifs pour Gaza et envoyé sur tous les Indymedia :

« Gaza, sans Dieu ni Etat ! »

http://toulouse.indymedia.org/?page=article&id_article=...33693

http://www.cemab.be/news/2009/01/6583.php

{« Il paraît qu’un groupe de « Juifs pour la paix » se serait vu gentiment refuser l’accès au défilé. Tandis que, dépité, je retourne à la librairie du Monde libertaire, je croise encore des tas de types en prière. A la librairie, deux copains de passage à Paris m’expliquent qu’ils ont ressenti la même chose que moi et ont rebroussé chemin. Le soir même je retrouve le copain d’Alternative libertaire au supermarché de mon quartier, il m’avoue alors avoir compris ma réaction et tandis que je lui dis « Et tu y es quand même resté ? » Il me répond « Bien sûr, c’était décidé, j’ai suivi la décision de l’orga » Ouais ! Vive le sens de la décision individuelle chez nos camarades d’Alternative libertaire ! […]

{Dommage pour notre solidarité avec les victimes de Gaza. Car, c’est en signe de solidarité que j’avais décidé de venir grossir les rangs de cette manif. […]

{Que faire ? Ne pas aller à ce type de manif, évidemment, mais je pense aussi urgent de faire peut être quelque chose, via notre secrétariat aux Relations internationales, en réitérant par exemple, notre condamnation des attaques de l’État d’Israël contre les civils de Gaza. »}

Il y a heureusement eu des réactions à cet article crapuleux :

{« Pour les pur esprits qui ne peuvent s’engager aux côté des palestiniens à cause du Hamas, ou parce que les palestinien veulent un état (vieille argutie anar qui à déjà permis de justifier le colonialisme et l’hégémonie occidentale au nom de la science et de la raison,...), ci-dessous un petit texte de Warschawki.

{Dire qu’ici des anars courent se réfugier dans leur temple de l’anarchie (Publico) à la moindre vue d’un barbu ou d’une femme voilée, pendant que là bas les anars contre le mur se font tirer dessus aux côté des palestiniens, musulmans ou pas ! Il y a des refus de s’engager qui ne sont que de la compromission de fait avec le pouvoir. »

{Ocl St nazaire

Autre réaction d’Alternatives libertaires :

{“Aïe aïe aïe, le niveau ne monte pas. Je ne comprends pas comment les camarades du Monde libertaire peuvent laisser passer un article neu-neu comme ça...

{Une réponse à Petr Pasek :

{1) Ton article est à côté de la plaque : l’Union juive française pour la paix et d’autres (Femmes en noir, etc.) ont défilé le 3 et le 10 janvier jusqu’à la fin de la manif, avec les militants de la gauche palestinienne et maghrébine. Tu ne devrais pas te fier à ce qu’on te dit sur TF1, c’est dans la rue que les choses se passent.

{2) Tu t’es enfui parce que tu as vu des barbus et des femmes voilées... :shock : woua ! Incroyable ! Bienvenue à Paris. Un conseil, ne sors pas trop souvent, tu risques d’en croiser souvent ! :lol :

{3) Il y avait des illuminés qui faisaient des prières sur le côté. C’est entièrement vrai, je les ai vus aussi. Et alors ? Si tu crois qu’ils sont représentatifs, tu fonctionnes exactement comme les caméras de LCI : les yeux braqués là-dessus, ça te suffi à en conclure au caractère "religieux" de cette manifestation. Détrompes-toi. C’était une manifestation de nature anticolonialiste, au sein de laquelle des options politiques différentes étaient en concurrence. Si la seule présence d’un adversaire politique dans une manif suffit à faire fuir les révolutionnaires, je ne donne pas cher de la révolution...

{4) Tu sembles un peu obsédé par les musulmans. Es-tu au courant justement que les associations musulmanes ont interpelé les organisations de gauche et d’extrême gauche pour virer les provocateurs antisémites ? As-tu lu le tract d’appel à la manif édité par les mosquées ? Si tu l’avais lu, tu aurais constaté qu’il n’appelait même pas à la solidarité avec la Palestine sur des bases religieuses, mais sur des bases de droit de l’homme archi classiques. Les musulmans manifestent dans la rue, c’est comme ça, et c’est très bien. Tu proposes quoi ? De leur interdire l’expression politique parce qu’elle va forcément être islamiste et antisémite ? Il y a déjà Houellebecq et Finkielkraut pour ça.

{4) Ton article est schizophrène : j’ai été dans le cortège d’AL le 3 janvier et dans le cortège AL-CNT le 10 janvier, et tout le monde a vu distinctement 3 militants de la FA, avec leurs drapeaux siglés, défiler jusqu’à la fin (dans le cortège du NPA par ailleurs). Alors pourquoi ces insultes contre une organisation libertaire (AL) qui, elle, assume ses positions et se donne les moyens de les exprimer dans la rue ? Commence par balayer devant ta porte.

{5) Ton article est truffé d’approximations et d’anecdotes qui ne relèvent pas le niveau politique : "J’ai rencontré un militant d’AL dans un supermarché" :roll : fascinant... "Il me répond « Bien sûr, c’était décidé, j’ai suivi la décision de l’orga »" :shock : Le fait même que tu ne comprennes pas ce qu’est la solidarité entre camarades quand on a pris une décision collective en dit long... "Il faudrait que notre secrétariat international fasse quelque chose" :D c’est vrai ça, vite un communiqué de presse ! Enfin, la perle : Ce n’est ni Allah ni un État qui sortiront le peuple palestinien et le peuple juif de ce merdier :evil : Mon pauvre ami, tu n’as rien compris à ce qui se passe en Palestine, si tu crois qu’il y a un "peuple juif" qui opprime qui que ce soit...

{6) sur le fond politique pour conclure : les internationalistes que nous sommes ne doivent pas abandonner le drapeau de l’anticolonialisme aux cléricaux. Les centaines de milliers de personnes qui sont descendues dans la rue en France crier leur révolte contre le massacre à Gaza l’ont fait spontanément. Certains groupes islamistes vont évidemment se mêler à la foule pour tenir un discours raciste. A nous d’être dans la rue pour tenir un discours internationaliste, laïc et anticolonialiste. Mais cela, tu ne sembles pas l’avoir compris. Donc qu’est-ce que ça veut dire exactement être anarchiste pour toi ? Etre un militant politique qui veut se colleter avec la réalité, ou... ? »}

Heureusement que tous les groupes anars ne sont pas comme la FA !

> Pfffffffffff

Pas la peine de ramener hyma quand on n’a rien d’autre à dire pour défendre ses potes !

Oui, il s’agit bien de l’islamophobie de la FA dans cet article, qui s’est manifestée entre autres dans les manifs de soutien à la Palestine.

Oui, ce sont des organisations anars qui ont répondu à cette islamophobie, pas besoin d’hyma pour dire ce que disent tous les antiracistes.

Oui, le racisme de ces gens-là transpire jusque dans leurs soutiens, qui parlent de « Palos » pour dire Palestiniens.

> PROUT

je croyais les anars sans dieu ni maitre ! peut être certains font-ils une exception pour l'islam ? ça en dit long sur leur soi-disant anarchisme.

Quant à l'emploi de "palos", il fait pendant à l'emploi de "sionards" par hyma.

> Contre point

"D’entrée donc, est affirmée une critique différenciée des religions, une échelle de valeurs, une prise de parti."

J’aime le concept de "critique différenciée". On touche au pléonasme là. Le moyen de faire une critique non différenciée...

Ainsi donc, cette nouvelle prétention des religions exige des athées qu’ils rejettent toutes les religions en bloc sans en examiner aucune, au motif que ce serait de la discrimination.

Voici là affirmé le caractère supérieur des religions, qui, réclamant un traitement priviligié, revendiquent ni plus ni moins que d’être incritiquable. (comme Dieu ?)

Différencier, donc critiquer, c’est raciste. Il faut critiquer, sans différencier. Imaginerait= on, tout de même, de lire une ânerie pareille concernant les systèmes philosophiques, ou, pourquoi pas, la critique artistique ?

Va=t=on être obligés de bêler : cette pièce de théâtre, est mauvaise, comme toutes les pièces de théâtre, de peur d’être traîné en justice pour discrimination envers les auteurs.

Ce n’est pas sérieux.

Les religions osent aujourd’hui présenter cette insulte à la rationalité, à la faculté de juger, de "séparer", bref de critiquer (du grec krino, je sépare, je différentie)comme une évidence. En fait, il s’agit ni plus ni moins que d’exiger un statut d’exception pour les religions, de revenir au bon vieux temps où la critique des livres saints, interdite, pouvait vous mener au bûcher.

Curieusement, on n’exige pas des croyants, d’adopter "toutes" les religions, au motif que d’en pratiquer une serait la préférer aux autres, et donc une discrimination.

A moins que bientôt on ne nous impose une religion englobante, au prétexte de respect des religions.

Pour le reste, c’est sans surprise.

Je n’ai pas encore écouté l’itw de Radio Libertaire, mais je félicite à priori le secrétaire de la radio, Philipe Raulin, que je connais personnellement et dont j’estime l’action et les émissions, d’avoir osé inviter des défenseurs de la laïcité, politiquement incorrects, qui parlent sans tabous des attaques de l’islamisme contre la laïcité, et même, blasphème, scandale, honte, se permettent de critiquer l’islam. Bruit et fureur garantis.

Potée de calomnies, piaillements au racisme, selon le confusionnisme actuel race/religion,emploi complaisant du terme islamophobie, inventé par les mollah iraniens pour embastiller leurs opposants, rien ne manque au triste tableau que nous offre une partie de la scène alter aujourd’hui.

Bref, les saloperies habituelles dès lors qu’il s’agit de défense de la laïcité, et du tabou de l’intouchabilité de l’islam. Gageons que si Radio Libertaire s’en était tenu au seul anticléricalisme, cela n’aurait pas occasionné une ligne, comme cela, d’ailleurs, n’en occasionne aucune depuis des années.

Mais qui sait ? Au nom de la non discrimination, nous verrons peut=être refleurir les ligues de vertus, les chevaliers de la foi, et autres gardiens de la famille et de la morale.

Quant à l’article proprement dit, la source est ambigüe. Est=ce Luftmenschen l’auteur, ou l’a=t=il reproduit ? Je note qu’en exergue de l’article, figure Radio courtoisie et sa fréquence. Pourquoi ?

Curieusement,l’auteur de l’article, courageusement anonyme, semble incapable d’écrire correctement le nom d’Anne Zelenski.

On lit ainsi tout au long de l’article Anne Selensky. Pourquoi ? Son nom lui écorche la plume ? Ou préfère=t=il que l’on ne fasse pas le rapprochement entre le monstre Selensky qu’il dépeint,et la personne, Anne Zelensky, invitée à Radio Libertaire.

Anne Zelensky, depuis 1967, est une des grandes figures des luttes féministes. Elle est co=fondatrice en 1974, avec Simone de Beauvoir de la ligue du droit des femmes, dont elle est actuellement présidente.

Elle organise le manifeste des 343, ouvre le premier refuge pour femmes battues en 1978, le premier centre d’accueil pour hommes violents. On lui doit aussi le premier colloque sur le harcèlement sexuel au travail en 1985. Féministe reconnue, professeur agrégée d’espagnol, elle est l’auteur de nombreux ouvrages.

Laïque ET féministe, on comprend la vindicte de nos bigots.

http://www.annuaire-au-feminin.net/...

www.diplomatie.gouv.fr/.../index.html -

www.diplomatie.gouv.fr/.../index.html

http://fr.wikipedia.org/wiki/Mouvem...

----------------------------------------------------

texte repris de http://lille.indymedia.org/article18321.html le 26 novembre 2009 13:13, par Michèle Rollin, email rollin.michele noos.fr

> Des racistes sur Indymedia ?

"Quant à l'emploi de "palos", il fait pendant à l'emploi de "sionards" par hyma."

On avait bien compris. "palos" est bien une insulte envers un peuple en réponse à une insulte envers une idéologie raciste !

Merci pour la confirmation.

> Rollin au secours de Raulin

On n’en attendait pas moins de notre égérie de la FA et de Radio libertaire, qu’on ne voit apparaître que quand il y a un combat à mener contre l’axe du Mal, c’est-à-dire TOUS ceux qui s’opposent à la pensée dominante, et pas seulement les « islamistes ».

L’amère Michèle, qui feint de s’attaquer aux religions (sauf une !), a l’indécence de parler du « tabou de l’intouchabilité de l’islam” en même temps qu’elle traite d’antisémites ceux qui osent s’attaquer au judaïsme.

Comme son maître à penser le raciste Finkielkraut, de sinistre mémoire, qu’elle a eu l’audace de « relativiser » à plusieurs reprises, elle refuse l’emploi du terme islamophobie pour désigner ses amis en même temps qu’elle adopte sans complexes celui de judéophobie pour qualifier les antisionistes.

Les attaques sélectives des anarchistes en peau de lapin les situent bien dans la mouvance politique, et il est encourageant de constater que la plupart des organisations libertaires rejettent ce ralliement de la FA à la pensée dominante.

> Grave de chez grave

Plutôt que de s'exciter sur la dénommée Rollin ou la FA y en a un ou peut-être deux qui feraient mieux de relire ou même de lire le texte signé Luftmenschen. Tiens ce passage par exemple:

"De fait, c’est bien de manière concomitante que les discours antisémites sous couvert de lutte « antisioniste » et les discours racistes sous couvert de lutte « anti-islamistes » progressent depuis quelques années à l’extrême gauche, comme dans le reste de la société.

> Et alors ?

En quoi ce passage exonérerait de critique les propos crapuleux de Rollin et de la FA ?

L'organisation n'en est pas à son coup d'essai. Voir aussi :

Sur l’affaire de Tarnac et l’anarchisme respectable

http://toulouse.indymedia.org/spip.php?article40907

surtout les commentaires.

> Ni hyma, ni rollin, ni Bardet, ni tagada tsoinsoin

"à l’extrême gauche, comme dans le reste de la société."

> Racisme or not ?

on lira l'éditorial hallucinant sur Riposte Laïque

"Pourquoi suis-je français ?"

Anne Zelensky collabore à ça !

> à propos de haine

“tout le monde connait la haine quasi maladive que porte hyma envers une vraie anar, Michelle Rolin..."

Chapeau, la vraie anar ! Voici ce que défend l'amère Michèle, l'édito de Riposte laïque :

"La France gronde en moi comme en chaque Français qui aspire à rester français, car l’actuelle identité de la France est en train de changer l’identité des Français ! Les Français en ont assez, en effet, de vivre au quotidien l’altération de leur être. Etre français, c’est donc être hostile à ceux qui sont hostiles aux lois françaises, à commencer par celles qui sont perçues comme lois du pays d’accueil. Je suis français parce que je dénonce la « nouvelle France » !

Je suis français parce que je suis révolté d’entendre, sur mon sol, des manifestants hurler des slogans antisémites ou soutenir les terroristes du Proche-Orient. Je suis français parce que je ne supporte pas que des drapeaux étrangers ou des banderoles francophobes soient brandis agressivement lors de rencontres sportives ou dans des manifestations de rue.

Je suis français parce que je ne tolère plus les personnes qui, sous le couvert de nos lois, font le lit de leur culture en défaisant celui de la République. Je suis français parce que je ne veux plus de ces prêcheurs qui, au nom d’une religion, tiennent des discours anti-occidentaux. Je suis français parce que je n’apprécie pas du tout qu’il y ait dans nos banlieues des hommes et des femmes pour voir en Ben Laden un saint ou un héros.

Je suis français parce que je n’ai plus la sollicitude que j’avais naguère pour les « sans-papiers » et autres hors-la-loi qui squattent nos églises et méprisent nos droits en exigeant des droits différentiels. […]

Le Français que je suis enrage d’apprendre qu’un train peut être un lieu de tabassage ou de viol, voire un moyen de transport quasi gratuit pour ces anonymes qui tabassent et qui violent, et dont l’identité, systématiquement tue, se révèle pourtant par ce silence même ! […]

Je suis français lorsque je m’insurge contre la tiers-mondisation de nos cités, d’où les autochtones sont chassés au prorata de l’arrivée des étrangers, conformément à une politique immigrationniste suicidaire qui aligne progressivement notre pays sur le Kosovo – devenu musulman à 90% en moins de 50 ans ! Je suis français lorsque je vomis le racisme anti-blancs, comme tout autre forme de racisme, et par conséquent, lorsque je tempête contre la discrimination positive » – en laquelle j’aperçois l’avancée du « racisme positif » sitôt qu’elle se fonde sur la couleur, et du « politiquement correct » dans ce qu’il peut avoir d’imbécile et de pleutre ! […]

Je suis français quand j’anticipe les violences qui n’auraient pas manqué d’éclater dans tout l’Hexagone au soir du 18 novembre 2009 si la victoire frauduleuse de l’équipe de France de football avait été obtenue non contre l’Irlande mais contre l’Algérie." […]

http://www.ripostelaique.com/

Si c'est ça les VRAIS anars, je préfère les FAUX.

> et moi je suis français

et moi je suis français parce que je suis laïc et contre le communautarisme quel qu'il soit.

> ergre

et moi j'emmerde la France, ses flics, ses citoyens, ses fachos. J'emmerde toutes les nations, frontières, civilisations et autres saloperies humanicides.

Et si la FA coopère avec ce qui se fait de bien rance parmi les laïcards-ra-du-cul, qu'elle crève !

> De l'usage du champagne en politique

C'est surtout une grand une victoire pour tout ceux qui vont en faire tout un flan et tenter de récupérer la chose. Les autres se contenteront de contrer cette nouvelle donne afin d'y remédier par tous les moyens à leur disposition. Ce qui n'est pas et de loin la même chose. Mais bon on peut pas tout faire, mais au moins on sait à qui on a à faire...

> le racisme est-il soluble dans l'anarchisme ?

question idiote, pour certains, mais il faudrait revisiter l'affaire dreyfus

oui, il existe un courant anarchiste raciste

l'émission à dégueuler, la défense de riposte laïque par des anarchistes entrainent une conclusion sans appel

"le racisme est soluble dans l'anarchisme"

> Tsssss

"le racisme est soluble dans l'anarchisme"

ah bon ? j'avais pas vu ça comme ça.

Faut pas confondre l'anarchisme et certains gros cons qui se prétendent "anarchistes"

> Tout à fait d’accord avec Ovomaltine

« Faut pas confondre l'anarchisme et certains gros cons qui se prétendent "anarchistes" »

Dans cette dernière catégorie on peut évidemment inclure la nouvelle FA, et plus généralement bon nombre d’anarcho-sionistes et anarcho-islamophobes qui confondent laïcité et liberté de conscience avec soumission au politiquement correct de la pensée dominante de gauche.