[PARIS] RDV Vendredi 6 fev à 14 h pour la libération d'ISA

Mot-clefs: Prisons / Centres de rétention
Lieux:

Rdv vendredi 6 février à 14h devant la chambre de l'instruction, esc A, au palais de justice de Paris (m°cité) pour l'appel de la décision du JLD (juge des libertés) de renouveler le mandat de dépôt d'Isa

[RAPPEL : Isa est incarcérée depuis le mois de Janvier 2008 car son ADN correspondrait à l'un de ceux retrouvés sur des bouteilles d'essence placées sous une voiture de flics devant le commissariat central du 18ème arrondissement de Paris pendant les élections présidentielles de 2007.
Isa, comme Juan et Damien en prison pour les mêmes accusations, est sous mandat de dépôt criminel dans le cadre d'une instruction anti-terroriste.
Elle est aujourd'hui à la maison d'arrêt de Versailles et après plus d’une année en détention préventive (et 4 taules différentes!), elle passe devant la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Paris pour contester la décision du JLD de la maintenir en prison pour 6 mois supplémentaires.]
ISA, le 25 janvier 09 depuis la prison de Versailles:

« Ce qui est présupposé dans cette affaire est l'existence d'une mouvance anarcho-autonome qui plus est terroriste. Cette idée s'appuie sur un rapport de police qui désigne des individus ayant « la haine de l'Etat bourgeois, du capitalisme, et de ses appareils ». Il y a dans ces désignations floues, inconsistantes et insaisissables un caractère extensible, malléable à volonté… Dans mon ordonnance de prolongation de la détention provisoire, il est écrit que « l'intéressée est mise en cause pour avoir joué un rôle actif au sein de la mouvance anarcho-autonome francilienne, s'adonnant à la préparation d'actes de terrorisme », que « l'enquête a montré l'existence de nombreux actes imputables à la mouvance anarchiste à laquelle la mise en examen est susceptible d'appartenir, traduisant ainsi la radicalisation de ce mouvement depuis le début de l'année 2007 » et qu'il existe un risque de poursuite ou renouvellement des infractions « compte tenu de la dangerosité des objectifs affichés de l'organisation à laquelle la mise en examen est susceptible d'appartenir ». Jusqu'aujourd'hui, je ne sais toujours pas en quoi cela consiste et pourquoi à titre individuel devrions nous [Isa, Juan et Damien sont inculpés pour la meme affaire] payer pour tous les actes imputés à une mouvance qui plus est fantasmée. En fait, la tentative qui est opérée est de faire croire que les faits qui nous sont reprochés rendraient compte de la réalité d'une mouvance anarcho-autonome: le montage politique impose sa logique sur toute l'instruction. D'ailleurs on ne sait plus trop de quoi on parle : l'engin incendiaire serait une bombe, le chlorate (désherbant, utile aussi pour faire des fumigènes) deviendrait de l'explosif, quelques pétards également une charge explosive, etc… L'emploi, le sens des mots pourra passer au second plan, celui de terroriste les surpasse tous ! Ce n'est pas pour rien que le JLD relève « la complexité des investigations », 9 dossiers de 15 cm d'épaisseur à propos de lectures, de photos, de nos vies épluchées, passées au peigne fin, d'écoutes téléphoniques, dont l'essentiel est de l'ordre du renseignement et du profilage. »

LIBERTE POUR ISA, JUAN, DAMIEN ET TOUS LES PRISONNIERS !
QUE LA LUTTE CONTINUE AVEC RAGE ET JOIE !

Pour plus d’infos: http://infokiosques.net/mauvaises_intentions